20 juin 2019

un verre, ça va ; trois verres, bonjour les gars de la marine

Oui, je sais, je devrais mieux me tenir car je trouve qu’il y a du laisser-aller. Depuis que je ne travaille plus, j’ai eu quelques occasions de me lâcher en soirée ou lors de certains rares déjeuners mais à chaque fois, alors que j’avais juré qu’on ne m’y reprendrait plus, on m’a repris la main dans le sac et les lèvres à la coupe. Tiens, par exemple, ce midi, alors que nous étions au restaurant avec le président, son petit-neveu et la copine de ce dernier, nous avons partagé les choses en deux groupes, pour tout : quand nous... [Lire la suite]