24 avril 2020

bien confinement à toi (billet contaminé au Covid 19)

M’agace avec ses questions ! M’agace avec ses regards en coin. M’agace avec sa présence. Avec sa présence permanente et ça ne s’arrange pas parce que depuis le 17 mars, ça fait déjà plus d’un mois, on est ensemble 24/24 et 7/7. On est littéralement l’un sur l’autre, jour et nuit, nuit et jour. Et quand je dis qu’on est l’un sur l’autre, autant vous préciser qu’il n’y a rien de sexuel, dans cette expression. De toute façon, il n’y a plus rien de sexuel entre nous. Et ça, ça date de bien avant le confinement. M’agace à toujours... [Lire la suite]

11 juin 2019

se concentrer pour ne pas se disperser

Quand je ne suis pas plus inspiré que ça pour écrire et surtout, quand je m’y prends un peu tard dans la journée (aujourd’hui, je commence d’écrire à 16h11, l’heure du goûter, pas celle de noircir des pages blanches !), j’ai un mal fou à me concentrer sur les minimum trois paragraphes que je me dois (que je me doigt ?) de faire par jour. Oui, parce que trois, je ne peux pas faire moins. Sinon, ça fait un peu branleur. Ou fumiste. Même si je préfère être un branleur qu’un fumiste. Et pourtant, on m’a réellement traité de... [Lire la suite]
18 décembre 2016

mais pourquoi Diable n’aimé-je pas Noël ?

Pourquoi Diable n’aimé-je pas Noël ? Probablement parce que je ne crois plus en son père. Pas plus que je ne crois en l’autre, celui qui est aux cieux. Et ceci explique sans doute cela. L’un ne va pas sans l’autre. Dans un cas, c’est de la magie, dans l’autre, la réalité. Crue. Triviale. Indécente. Non, en réalité, c’est parce que je n’ai pas d’enfants moi-même et donc, ça me passe au-dessus de la tête car évidemment, les Noëls d’aujourd’hui n’ont pas le charme de ceux que j’ai connus quand j’étais petit. Tout était tellement... [Lire la suite]