14 septembre 2019

plan cul ou cours de gym ?

L’autre jour, je suis retourné à la salle de gym car j’avais rendez-vous avec mon coach. Nous avons fait un plan cul que j’ai trouvé un peu plus difficile que d’habitude et quand j’en ai parlé autour de moi, la réaction a été unanime : « Un plan cul avec ton coach ? Tu es sûr ? » Ben oui, quand même, je sais reconnaître un plan cul d’autre chose. Je sais bien que je fais toujours tout trop vite mais je sais encore ce que je fais. Et si parfois, je peux être étourdi, là, en l’occurrence, je sais très bien où... [Lire la suite]

12 novembre 2018

se faire inciné...

Aujourd’hui, je me tâte. J’ai envie de me faire un ciné mais je ne sais pas si j’en ai vraiment le courage. Parce que quand il pleut, comme depuis midi, en sortant de la salle de gym, je me dis que je serais aussi bien de rester chez moi, tranquillement et profiter de ces dernières heures d’un week-end bien mérité, comme toujours, à mon goût mais bien trop court, comme d’habitude, encore une fois de mon point vue. Alors, comme ça m’est déjà arrivé, je suis là à me tâter et il va falloir que je tranche (ça dépend ce que je tâte, parce... [Lire la suite]
25 juillet 2018

d’abord, 17, puis 9, ça fait : 9 et 7, 16, je pose 6 et je retiens 1 + 1 = 26

Pas forcément le plus motivé du monde, je suis parti à ma séance de torture avec mon coach personnel, Jérémy M. 24 ans, un peu pervers sur les bords, extrêmement sadique et l’air un peu innocent mais il ne faut pas s’y fier. Je n’étais pas très motivé car je me suis levé fatigué, ce matin et j’avais même mal aux cervicales et la tête. J’ai même cru que la bête était revenue, cette squatteuse de migraine mais non, tout a malheureusement disparu au moment du déjeuner. Malheureusement parce que si ça n’avait pas été le cas, j’aurais pu... [Lire la suite]
15 novembre 2017

cinquante nuances de degrés

Ben oui, quand on n’a pas de chauffage, on est bien obligé de consulter le thermostat régulièrement pour voir si on n’est pas en train de rêver qu’on a froid. Ou pour vérifier qu’on n’a pas changé et qu’on n’est pas devenu esquimau. Ce n’est pas parce que ça ne se voit pas à l’extérieur, que rien ne s’est transformé à l’intérieur. Je n’ai pas l’habitude d’avoir les extrémités froides mais là, je peux vous dire que les mains et les pieds, ce n’est rien de le dire. Le nez, n’en parlons pas. Le front, lui ça va, je crois. Le sexe ?... [Lire la suite]
19 octobre 2017

retourner pousser le wagon au fond de la mine

Le retour à la case départ. On va encore dire que je suis un Stéphane-couche-toi-là. Non, pardon, un Stéphane coach-toi-là. Oui, parce que là, dans un peu plus d’une heure, j’ai rendez-vous dans une salle de gym (qui fait partie de celles où je suis inscrit) et je vais discuter avec un dénommé Vincent, professeur de gym particulier. Je le connais déjà un peu mais je le redoute tout en le trouvant très sympa .Parce que je crains qu’il n’oublie que le patron et moi (nous y allons en duo), nous sommes des seniors et donc, il va falloir... [Lire la suite]
28 février 2017

toiser l'autre, là

Je n’étais absolument pas motivé mais je me suis forcé. D’abord, parce que Laura, la femme de ménage, est revenue aujourd’hui, après dix jours d’arrêt maladie et donc, comme je ne sais pas me reposer ici quand elle est là, ni là quand elle est ici, je me suis dit que le mieux, tant qu’à être crevé, c’était d’aller en remettre une couche à la salle de gym. Mais juste histoire de faire du tapis, 48 minutes plus 4  de récupération. Vitesse moyenne, 6km/h, pas plus parce qu’il ne faut pas pousser grand-mère dans les orties. Comme... [Lire la suite]
23 juillet 2016

je n'ai pas la fibre

Je crois que je n’ai pas la fibre paternelle. Sinon, ça se saurait, depuis le temps. À plus proche d’être un joyeux sexagénaire que d’entrer dans la cinquantaine, si j’avais voulu, il y a longtemps que je m’y serais mis. Comme ça, ça serait fait et on n’en parlerait plus. D’ailleurs, je crois qu’on ne va plus en parler. Comme ça, on pourra passer à autre chose. D’ailleurs, je crois qu’on va passer à autre chose. Comme ça… oui, c’est agaçant, hein ? Je sais que je n’ai pas la fibre optique. Sinon, ça se saurait. Et je n’aurais... [Lire la suite]
22 avril 2016

comme tout tire-au-flanc qui se respecte

Non, je n’ai pas très envie d’y aller. Je n’ai pas très envie de ressortir maintenant que je suis rentré du boulot et des courses de fin de semaine. Il est pile 14 heures et je pense que faire une sieste me ferait bien plus plaisir que d’aller à la salle de gym, dans une demi-heure. Dans une demi-heure car je dois passer prendre le patron chez lui vu que c’est sur mon chemin. Sur notre chemin. Un petit bout de chemin que nous faisons ensemble. Comme ça, au moins deux fois par semaine si on ne tient compte que des cours avec notre... [Lire la suite]
28 décembre 2015

la course sans échalote

On a beau faire, on a beau dire, on ne peut pas changer son moi profond. J’en veux pour preuve que moi, aujourd’hui, lundi d’entre les deux fêtes, depuis ce matin, je cours, je cours, je cours. Au lieu de prendre un peu mon temps, vu mon âge pas encore très avancé mais pas du tout en retard pour autant. Parce que franchement, pourquoi me presser comme ça depuis ce matin ? Pourquoi m’être levé à 6h au lieu de tenir jusqu’à au moins 7h ? Pourquoi avoir voulu faire l’ouverture d’Auchan dès 8h30 ? Pourquoi ne pas me poser... [Lire la suite]