14 août 2022

encore une fois, je me suis trompé

L’autre jour, il paraît que je me suis trompé, que j’ai inversé un D et un F et dranchement, je ne vois pas à qui ça a pu poser un problème. Si ça m’amuse de remplacer les F par des D, c’est moi qui fécife. Bon, maintenant, que l’erreur, qui est humaine, est réparée, je vais aborder une autre erreur mais pour celle-ci, personne ne s’en est rendu compte. Et là, moi, j’ai envie de dire qu’il y a deux poids, deux mesures. Il y a les erreurs que je fais et celle qu’on me fait remarquer. Je préfère nettement les premières aux secondes.... [Lire la suite]

30 juin 2022

ce cher vieil Émile (6)

J’ai parlé de Zola en début de mois et je vais clôturer ce mois de juin avec lui. Depuis Une page d’amour, qui fut un peu douloureuse pour moi, j’ai relu Nana, Pot-Bouille, Au bonheur des Dames et La joie de vivre. Comme je suis dans les Rougon-Macquart non-stop depuis début avril, je dois dire que le début de La joie de vivre a été un peu laborieux, pour moi. Parce que c’est loin d’être un roman léger vu que contrairement à son titre, il y est surtout question du mal de vivre. Des difficultés à entrer dans ce roman plutôt mal connu,... [Lire la suite]
02 juin 2022

ce cher Émile (5) une page d’amour

Il paraît que Zola s’est un peu ennuyé en écrivant le 8ème volume des Rougon-Macquart, situé entre L’assommoir et Nana : Une page d’amour et moi, ce fut tout le contraire car depuis plus de vingt ans après ma dernière lecture de ce roman, j’en avais oublié les principaux tenants et aboutissants même si, au fur et à mesure, beaucoup de choses me revenaient en mémoire car j’ai déjà dû le lire deux ou trois fois, comme tous les autres tomes de cette saga. Je ne me suis pas ennuyé car je redécouvre les personnages et on ne lit pas... [Lire la suite]
09 avril 2022

ce cher vieil Émile (1)

Quand j’étais lycéen, je n’aimais pas trop qu’on m’impose de lire des classiques pourtant indispensables à une bonne culture générale mais dès que j’ai arrêté mes études, juste après le Bac, je me suis jeté sur Zola, Hugo et Maupassant. Et j’ai adoré Colette, nettement plus contemporaine, pour moi. Et d’autres auteurs mais je voudrais surtout parler de Zola. Je l’ai vraiment découvert en 1979 voire 1980 et si j’ai commencé par les plus célèbres des volumes de la saga des Rougon-Macquart (Nana, L’assommoir, Germinal…), je me suis... [Lire la suite]
31 octobre 2016

à l'échelle de l'humanité

Je ne parcours pas que des grandes œuvres littéraires, loin de là mais j’aime lire. Et parfois, contre toute attente et contre toute habitude, je me mets à des ouvrages qui ne sont pas de la famille des romans. Malheureusement, depuis un peu plus d’un an, principalement parce que je ne prends plus le tram pour aller travailler (horaires incompatibles), j’ai perdu le temps de me plonger dans un bouquin, maintenant, ça reste de l’occasionnel. C’est dommage et ça me manque. On perd vite la routine de la lecture. Cependant, parfois, je... [Lire la suite]