10 mars 2015

brouillard et nuit

C’était amusant de constater la coïncidence entre les nombreux hommages (et même encore ceux à venir) à Jean Ferrat pour le cinquième anniversaire de sa disparition, à trois jours près. Amusant de constater ça et en même temps, quelque part, un peu rassuré de voir ce signe du destin si tant est qu’on puisse parler de destin quand on n’y croit pas vraiment soi-même. En tout cas, ce matin, je me suis levé à 4h pour voir l’affichage des premiers trams et si le temps n’était pas des plus clairs, il était juste légèrement un peu brumeux... [Lire la suite]