06 septembre 2019

on peut se convaincre qu’il fait jour

On peut se convaincre qu’il fait jour, on peut se dire qu’il fait jour et on peut jouer à s’il faisait jour. On dirait qu’il ferait jour et que ça serait le ciel bleu et le soleil qui seraient au-dessus de nous et que ça serait vachement bien. Mais non, en réalité, il fait encore nuit et bel et bien nuit, même. Je sais que je ne me trompe pas car j’écris ce billet à tâtons. Je n’ai pas allumé la lampe de la coiffeuse qui me sert de bureau (quel comble d’avoir une coiffeuse comme bureau pour quelqu’un comme moi qui ne se coiffe jamais... [Lire la suite]

06 avril 2018

les fichés C

Il y a des fichés S pour qualifier des gens potentiellement dangereux et je propose qu’on crée les fichés C. À quoi cela correspondrait-il ? À recenser les cons. Les cons reconnus comme tels. Les cons absolus et sans discussion possible. Les cons intégristes.  Et pour servir d’exemple, j’en ai quelques-uns à entrer dans cette liste. Et tant pis si ça ne leur plaît pas. Mais en même temps, je me dis qu’ils le sont tellement, cons, que si ça se trouve, parce que je vais parler d’eux, ils seront contents avant d’être... [Lire la suite]
05 février 2017

dans la tourmente (stormy weather)

Non, il n’y a pas que François Fillon et sa Pénélope de femme qui sont dans la tourmente. Il n’y a pas que la famille Le Pen, non plus. Il y a moi, aussi, qui suis en train d’essuyer les foudres divines sous forme d’une tempête qu’on appelle Marcel. Marcel ! Tu parles d’un nom pour une tempête alors que ça fait plus penser à un débardeur de fort des halles. Marcel, Marcel n’est pas ce qu’on appelle un intellectuel, comme le chantait Boby Lapointe. Tout ça, c’est du vent. Il n’y a rien, c’est creux dehors et c’est vide dedans. Ou... [Lire la suite]
27 mai 2016

pas à découvert

Ça fait drôle d’effet, comment vous dire ? Hier, quand je suis allé chez mon courtier pour régler un point de détail bloquant en vue de l’obtention du prêt bancaire pour le nouvel appartement (l’assurance du président, pour ne rien vous cacher), je me suis trouvé nez à nez avec la tête du cortège de la manifestation du jour, à l’angle de la rue de Cursol et de la place de la République. Je vous jure que quand vous vous trouvez face à eux, vous faites profil bas. Et pourtant, en entendant leur barouf depuis un moment, sans les... [Lire la suite]
22 juin 2015

d'une autre planète

Je vais quand même revenir sur le sujet parce que franchement, j’ai eu l’impression d’arriver sur une autre planète, hier soir, en revenant de la gare, vers 20h45. Arrivant sur une autre planète ou faisant un voyage en terre inconnue. D’abord, ici, à Bordeaux, il y avait une grève des trams (deux lignes sur trois) et de certains bus. Pour des sombres raisons syndicales, officiellement mais, officieusement, d’après ce qu’en ont dit deux chauffeurs de bus, en catimini, parce que les conducteurs de transports en commun sont contre la... [Lire la suite]
11 juin 2015

cinq incivilités

Comme tout piéton, je marche sur les trottoirs le plus possible. Rares sont les moments où je ne le fais pas car ça reste quand même un endroit sécurisé, a priori. Et même si, en tant que piéton, je ne suis pas toujours responsable puisque je traverse souvent en dehors des passages qui me sont réservés, je reconnais que cet espace piétonnier me convient. Me convenait. Mais de plus en plus, ça devient impossible de s’y sentir sans danger. J’en veux pour preuve, ce matin, celui qui roulait sur le trottoir en scooter car il était en... [Lire la suite]
04 mai 2014

à l'encre sympathique

J'ai une énorme révélation à vous faire. En plus, ça concerne quelqu'un de très connu et je suis certainement un des premiers si ce n'est le seul, non concerné, en France à cet instant précis à être informé de ce qui va suivre. C'est un vrai scoop comme je n'en aurai pas deux dans toute ma vie, autant vous dire que je ne suis pas peu fier de moi. Alors voilà, je vais donc vous dévoiler quelque chose qui ne tardera pas à faire beaucoup de bruit mais comme je ne veux pas être incriminé dans cette affaire car je ne veux pas être obligé... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 08:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 janvier 2014

le voyageur immob'il

Je fais du sur place et je n’aime pas prendre des risques. Alors, quand l’ascenseur arrive, je n’appuie que sur le bouton de l’étage où je suis déjà afin de ne pas me retrouver ni trop haut, ni trop bas. Et ainsi, je me sens bien, chez moi, dans mon mètre carré où je me sens en sécurité car s’il m’arrive un problème, j’ai un bouton d’appel en urgence alors que dans la vraie vie, non. C’est chacun pour soi. Je veux être sûr qu’on s’occupera de moi si j’ai besoin d’aide. Je ne veux pas me retrouver tout seul dehors. Tout seul au milieu... [Lire la suite]