29 novembre 2015

balayer devant sa porte

Je n’ai pas compris pourquoi il y avait autant d’incompréhension voire de stupeur dans ses yeux. Et j’ai choisi de lui tourner le dos et de continuer mon chemin. Quelques minutes avant, j’étais en train de maugréer contre des jeunes adolescents qui n’avaient pas la conscience qu’ils étaient des pollueurs sans gêne en me disant que si personne ne leur expliquait, ils risquaient de ne jamais changer. Parce que manger n’importe quoi, c’est leur problème mais jeter les emballages de leurs sandwiches dans la rue, non, ça, ça n’est pas... [Lire la suite]

05 novembre 2015

quand je pars travailler, ça me rend triste

Quand je pars travailler, vers 4h20, chaque matin, ça me rend plutôt triste. Un peu triste parce que d’abord, dès que j’arrive dans le hall de l’immeuble, sur le perron, un jour sur deux, les poubelles vidées depuis la veille au soir tard, sont exactement mises devant la grille. Alors, ça va que je suis valide et que j’ai rarement les deux mains occupées à cette heure aussi matinale mais franchement, une personne avec un peu plus de difficultés pour se déplacer, comment fait-elle pour sortir de chez elle ? C’est comme l’autre... [Lire la suite]
23 juin 2015

tous les dix mètres

Hei, hi, hei, ho, je rentre du boulot. C’était ce matin, ma reprise. Et tout à l’heure, je suis rentré en passant par la rue Ste Catherine, histoire de prendre un journal gratuit au passage. Journal que je n’ai pas trouvé, en revanche, j’ai été pas mal sollicité. Est-ce parce que les gens ont senti que j’étais de nouveau un salarié en puissance ? En pleine possession de ses moyens ? Je ne sais pas mais une chose est sûre, la première personne à m’interpeller, c’était une femme qui m’a demandé une petite pièce pour manger.... [Lire la suite]
19 juin 2015

ce n'est pas la longueur qui compte

Avant-hier, je me suis vachement lâché dans du shopping d’avant les soldes. Parce que dans une enseigne de la rue Ste Catherine, j’avais repéré des bermudas à des prix sympas et qui plus est, pour tous ceux qui étaient stickés de vert ou d’orange, avec 30% de remise, ce qui n’est pas rien. Même si le produit est déjà très abordable. Et je me suis dit que cette année, j’allais renouveler le stock de ces vêtements d’été. D’une part parce que je m’épaissis (le coach dit que je prends du muscle, mouais…) et d’autre part parce que j’en ai... [Lire la suite]
02 juin 2015

le tour de la table

Je peux comprendre comment les chiens d’appartement en sont réduits à faire cent fois par jour le tour de la table, histoire de s’occuper pour ne pas en être réduit à devenir indissociable du premier tapis venu tant ils se confondent avec. Pour moi, plus qu’une question de tapis, ce serait plutôt un problème de canapé. Le premier canapé venu qui me tend les bras, je suis capable de tomber dans ses bras même s’il n’a pas d’accoudoir. Je suis un mec facile, il faut que je m’y fasse. Que je me fasse à cette idée. Je n’y peux plus rien,... [Lire la suite]
05 avril 2015

un dimanche, mais pas que

C’est aujourd’hui dimanche (tiens, ma jolie maman…) mais pas que. Ce n’est pas que dimanche. C’est avant tout un jour ensoleillé, frais mais ensoleillé. Un jour de repos hebdomadaire très laïc pour moi. Si ce n’est que presque tous les magasins sont fermés et qu’il y a moins de monde dans la rue Ste Catherine parce que, la rue Ste Catherine, un jour ouvré, c’est la cohue permanente, l’affluence de tous les jours et pas que des grands jours. Et si ce n’est encore qu’il y a Michel Drucker sur France 2, cet après-midi et ce soir, avant... [Lire la suite]

28 mars 2015

la fête à la grenouille

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille. Il fait un temps à ne pas mettre le nez dehors au risque d’en revenir humide voire trempé. Alors, à moins d’être d’une humidité maladive ou d’avoir un caractère bien trempé, ce n’est pas forcément la chose la plus agréable à subir. Surtout après ces quelques jours d’ensoleillement sec. Comme peuvent l’être le champagne et le cidre. Pas de quoi tomber dans les pommes non plus, hein ? Il pleut, il bruine, c’est la fête à la triste mine quand on se promène dans les rues, la tête... [Lire la suite]
05 janvier 2015

joyeux Noël

Diantre ! Je viens seulement de m'en rendre compte, je ne m'en étais pas aperçu. Ce n'est pas bien malin, non, franchement ! Ben oui, quoi, maintenant qu'on me l'a dit, ça me semble évident mais jusqu'à présent, je ne me suis rendu compte de rien. Mais je comprends mieux le pourquoi du comment et cette espèce d'ambiance inhabituelle dans les rues. Tiens, ne seraient-ce que toutes ces guirlandes lumineuses accrochées dans toutes les rues commerçantes, non vraiment... Et puis ces espèces de stands décorés avec des vendeurs de bibelots... [Lire la suite]
20 septembre 2014

journée de mon patrimoine

Puisque c’en est la journée, je vais vous faire portes ouvertes dans mon patrimoine. Même dans mon appartement alors que si ça se trouve, vu le peu de lecteurs que j’ai la majorité d’entre eux est déjà venue et le connaît cet environ 100 mètres carrés en plein Bordeaux, à l’angle du cours d’Alsace et Lorraine et de la rue Ste Catherine. Ici, vous pouvez constater que l’appartement est traversant et donc, ça permet une grande luminosité et surtout, de pouvoir faire des courants d’air, exprès ou pas et de faire claquer les portes quand... [Lire la suite]
09 août 2014

encore paumé du petit matin

Ce matin, comme tous les matins de jours ouvrés pour moi, je me lève dès que c'est l'heure atteinte pour cela et je me dirige vers la cuisine afin d'y faire couler un café. Pendant ce temps, je vais faire pipi, les yeux fermés, assis sur la cuvette des WC, dans le noir, toujours, histoire de prolonger un peu ma nuit pendant une bonne trentaine de secondes. Si vous saviez comme je suis bien, là, assis en dehors du monde cruel des jours où on doit se lever malgré soi... De retour dans la cuisine, je petit-déjeune tout en pensant que je... [Lire la suite]