20 décembre 2014

la vie commune

Une journée banale. Ordinaire. Voire insignifiante. C’est la journée de ce samedi, que je viens de passer. Je dis « que je viens de passer » car à un peu plus de 17h, je considère que la journée est quasiment terminée. Et c’est comme dans les tarifs de parkings publics : toute journée commencée est considérée comme achevée (et non pas due, c’est la seule différence.) Et ce temps qui passe sans que rien d’autre ne se passe me laisse indifférent. Si ce n’est que j’ai remarqué qu’il ne s’est rien passé et que l’instant... [Lire la suite]

15 décembre 2014

c'est reparti mon Kiki

On n’a qu’à dire ça, oui. C’est reparti mon  Kiki. C’est reparti comme chaque lundi matin sauf peut-être les deux prochains à venir. Oui, parce qu’il est probable, même si je ne le sais pas encore, si je ne le sais toujours pas, il est probable que je doive travailler dimanche et lundi prochain tout en ne sachant pas quel sera, quels seront mes jours de repos pour compenser. Je n’aime pas être dans l’expectative comme ça, je considère que c’est se moquer du monde. De la part de mon directeur, c’est considérer les employés comme... [Lire la suite]
16 septembre 2013

le coeur à marée basse

Cette fois, les vacances sont bien finies, f-i, fi, n-i, ni et il ne faut pas oublier l’accord au féminin pluriel pour autant. Et les choses ont repris leur cours habituel pour ne pas dire routinier. J’en veux pour preuve que dès ce matin, j’ai fait l’ouverture de chez Auchan pour faire mes courses après avoir fait mes menus pour la semaine. J’avais déjà acheté les fruits et les légumes au marché, hier matin et là, il ne me restait plus que des compléments à prendre dont de l’épicerie, des produits laitiers et des bricoles. J’ai... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 août 2013

un lundi de rien du tout

Les jours se suivent et se ressemblent… chantaient Joe Dassin… Enfin, pas tout à fait, puisque lui, il parlait des matins qui se suivent et se ressemblent. Pour moi, ce sont les jours entiers qui se suivent et se ressemblent. Mais il n’y a pas de quoi en faire un fromage. Il n’y a pas non plus de quoi fouetter une crème. Et tout ça ne risque pas de mettre du beurre dans les épinards. Alors, on va donc éviter de poursuivre cette litanie de produits laitiers et revenir (dans un peu de beurre) au vif du sujet sinon, vous allez tous... [Lire la suite]