22 août 2019

je suis encore absent

Mais t’es pas là, mais t’es où, pas là, pas là… Oui, je ne suis pas là, une nouvelle fois. Je suis encore absent. Mais mon absence ne brille pas par sa présence. En réalité (et même si ça me fait un peu – beaucoup – mal de le constater, quand je ne suis pas là, personne ne s’en rend compte – donc, quand je suis là, ça doit être un peu pareil – je dois faire partie des meubles, on me voit peut-être mais on ne me regarde plus – on m’entend mais on ne m’écoute plus) ((ça, c’est de la parenthèse !)) Mais t’es pas là, mais t’es... [Lire la suite]

08 août 2019

vous croyez vraiment que mon enthèse est spiculée ?

Avant mon échographie d’hier matin, celle de l’épaule gauche, je n’avais jamais entendu parler d’enthèse et encore moins d’enthèse avec un aspect spiculé. Comme quoi, on en apprend tous les jours et même si ce sont des mots entrant dans le vocabulaire très technique du domaine médical, j’aurais pu avoir déjà croisé ces deux mots mais non, j’en suis sûr et certain. Même quand je me suis cassé la coiffe des rotateurs, il y a une dizaine d’années. Ou moins. Mais pas plus, ça c’est certain. Bref, j’ai appris plein de mots nouveaux, hier... [Lire la suite]
01 août 2019

la roue tourne et la routine

Eh bien voilà. Les choses vont reprendre leur cours presque normal. L’excitation de ces dernières semaines, pour répondre au défi que Philippe m’avait lancé, est retombée. Je me retrouve avec ma vie banale et sans grand intérêts sauf celui que je veux bien lui donner. Avec ma vie devant moi. Chaque matin est de nouveau rempli du repos des autres pendant que je me mets devant la page blanche de mon ordinateur portable. Chaque matin, j’attends que le soleil se lève, de préférence après moi car je continue aussi de vouloir toujours être... [Lire la suite]
10 juillet 2019

ça m’a fait du bien de repartir encore deux jours

Ça m’a fait (beaucoup) de bien de repartir (encore une fois) deux jours. D’abord, parce que personne ne s’en est rendu compte si ce ne sont le patron, Claude et les deux chiens qui eux, m’ont vu puisque je suis retourné les voir à Biscarrosse, dans leurs quartiers d’été. Et pendant ces « un peu moins de » deux jours, j’ai cuisiné, mangé avec mes amis, joué avec les chiens, caressé les mêmes chiens, dormi au premier étage, dans une chambre qui donne sur la piscine et sur le golf et la forêt, bien au calme et j’ai même fait la... [Lire la suite]
02 mars 2019

une bonne petite routine de derrière les fagots

Bon, ce que je n’aime pas dans la routine, c’est la routine, justement. Donc, je n’aime pas la routine du tout. Et aujourd’hui ne va pas déroger à cette règle basique de mon mode de fonctionnement. Diable ! Que voilà une entrée en matière digne de ce nom ! Que voilà une intromission comme il y a longtemps que je n’en ai pas fait une. La routine, c’est de savoir qu’on va encore se farcir un centre-ville bloqué à cause des manifestants, ces agiles et jeunes et cas soc’ réunis qui pensent, les imbéciles, qu’on n’a pas entendu... [Lire la suite]
23 février 2019

grâce à Dieu

Grâce à Dieu, j’ai pu traverses la manifestation routinière de ces derniers 15 samedis, en total contre sens, sans faire de dégâts. J’ai été surpris de la jeunesse de nombre de participants. Et de la vieillesse d’un autre nombre. Et des tambours. Du bruit. Du bruit. Du bruit. Et du RIC à tous les sauces. Grâce à Dieu, je n’ai pas aperçu de casseurs réunis, probablement qu’ils n’étaient pas dans le cortège (interminable) que j’ai traversé un peu en long et surtout en large. Et je n’ai pas été si fier que ça. Courageux mais pas... [Lire la suite]

18 août 2018

épisode numéro 1

Un feuilleton en trois épisodes, une mini-série comme à la télé, comme c’est assez à la mode. Voilà ce qui commence en ce samedi 18 août, alors que commence la fin de la haute saison, à mon travail, pour moi. Je vais pouvoir commencer à respirer un peu mieux. Je vais pouvoir me lever un peu moins tôt. C’est-à-dire que je vais sans doute revenir à mon horaire de saison intermédiaire : 3h15 ou 3h30, selon les jours. Je vais gagner une heure de sommeil. Cinq nuits sur sept. Cinq à sept. Donc, du plaisir à venir. C’est royal,... [Lire la suite]
28 mai 2018

1068 tasses pour 128,80 litres

Entendons-nous bien afin que les choses soient bien claires : je ne suis pas un forcené des calculs, loin de là. Non, pardon, je ne suis pas un forcené que de certains calculs ni quelqu’un qui aime particulièrement les routines dans ce qu’elles ont de plus absolu. Il n’empêche que pour certaines choses du quotidien, j’aime bien que les choses soient un peu, beaucoup, passionnément toujours les mêmes. Et pour le café du matin, la règle est la suivante : du mardi au vendredi, je prépare la cafetière pour trois tasses car je n’en... [Lire la suite]
23 mai 2018

aimer et s'enfuir vite

C’est un peu ça, le problème. Non, pardon, c’est un peu ça, mon problème. Dans ma vie, je n’ai fait que ça. Aimer et m’enfuir vite. Ou peu s’en faut. Car, si je suis capable d’aimer à la puissance 100 voire 1000, je ne sais pas cultiver ça au point d’en vivre longtemps. Hormis deux ou trois exceptions, évidentes. Mais pour le reste, pour le quotidien, dès que je tombe dans un cycle routinier, j’ai envie d’autre chose. Je ne suis jamais content de ce que j’ai ou de ce que je fais. Et pourtant, le confort apparent du train-train... [Lire la suite]
31 janvier 2018

le premier jour du reste de l’année

Normalement, c’est demain, le premier jour du reste de l’année mais comme je suis toujours en avance sur mon temps, j’ai décidé que ça serait aujourd’hui. On n’a qu’à dire qu’on serait le premier jour du reste de l’année et ça serait très bien comme ça. Et on se dirait aussi que c’est un jour qui serait joyeux, un peu comme celui du Nouvel An. Mais de là à faire un réveillon ce soir, il y a un fossé que je ne me sens pas près de franchir même en prenant de l’élan. Ni même un renne. Demain, nous serons le premier jour du deuxième mois... [Lire la suite]