03 décembre 2017

après la crème renversée, le gâteau débordé

Quand j’ai ouvert la porte du four, j’ai demandé comment ça allait, au gâteau qui était en train de cuire : « Je suis débordé » m’a-t-il répondu, comme ça, l’air de rien. Non, pas vraiment l’air de rien puisque ce qu’il venait de me dire, ce n’était jamais que la vérité la plus nue. Car en effet, il était plus que débordé, il était débordant. Il débordait de partout. De chaque côté du moule à cake. « Forcément, je devais être un gâteau à la rhubarbe, tous ceux que vous avez fait jusqu’à maintenant, c’était dans des... [Lire la suite]

11 juin 2017

pas tous les matins, en me rasant

Non, je n’y pense pas tous les matins, en me rasant car je ne me rase pas tous les jours et encore moins le matin. Au mieux, c’est après le boulot, vers midi, quand je suis rentré chez moi et quand c’est le week-end, c’est quand ça me prend. Et en plus, je me rase deux ou trois fois par semaine, pas plus. Parce que zut, je n’ai pas que ça à faire. Se raser ? On en rêve quand on est adolescent et que ça ne pousse pas assez vite car on est obsédé à l’idée de devenir un homme, un mec. Mais avec le temps, on y trouve plus de... [Lire la suite]