11 juin 2021

on s’organise lentement mais sûrement

Maintenant que Chouchou est revenu. Pour les  plus curieux, je l’ai embauché à mon service depuis le 9 juin 2018 – tiens, ça fait presque pile trois ans !  – et on peut le lire dans le billet de ce jour-là « Chouchou entre officiellement  à mon service » et pour celles et ceux qui n’auraient ni l’envie, ni le besoin, ni le courage d’aller chercher à lire ce « vieux » billet, je vais résumer la situation : Chouchou est mon valet de pied et mon homme de main. Une espèce de majordome combiné... [Lire la suite]

24 avril 2021

partir un mois, partir un jour

Bon, moi, Stéphane, je pense que cette année encore, je vais prendre mes deux mois de vacances d’été en été. Après tout, j’y ai droit, je ne vais pas me priver, hein ? Et toi, tu as prévu de partir quelque part ? Non, quelqu’un est déjà parti pour moi. Un mois. Ah oui, et comment vous avez fait ? C’est simple, il faut être deux, l’un part et l’autre reste mais l’un doit revenir, normalement. Ça, c’est bien un jeu d’intellectuel, encore. Ça serait tellement plus facile de partir à deux, dans ces cas-là et de revenir à... [Lire la suite]
07 février 2021

regarde, il y a un moment que je n’ai pas critiqué Noël

Pour en revenir à ce que je disais dans mon billet du 3 février 2021 (donc, de cette année), je ne voudrais pas avoir l’air d’insister, comme certains syndicalistes mais franchement, vous ne trouvez pas que je critique vraiment beaucoup moins les autres depuis un bon moment, maintenant ? Je ne sais pas si ça m’a passé et je ne sais pas si ça va revenir un jour. Je ne sais pas si c’est comme une infection urinaire, ça vient de loin sans qu’on puisse vraiment expliquer d’où ou si c’est juste en surface, comme un point noir sur le... [Lire la suite]
22 juin 2020

au confessionnal

Mon père, je viens vous voir parce que j’ai fait des choses… Comment dire ? Des choses pas très bien. Je vous écoute, mon fils. Il faut que je vous dise tout de suite ce dont il s’agit ou je peux digresser un peu et parler de la pluie et du beau temps, avant ? Faites comme bon vous plaira, mon fils, c’est vous qui venez pour vous confesser, faites-le comme vous le sentez, comme bon vous semble, Dieu est patient, à la différence de tant de ses ouailles, la plupart du temps égarées. Euh… Excusez-moi, mon fils, je m’égare, je... [Lire la suite]
06 février 2020

je peux partir mais pas revenir

Quand je vais aller en Allemagne, au mois d’avril, je sais déjà que je peux partir mais pas forcément revenir. Tout du moins, pour l’instant. J’ai déjà mes billets pour l’aller, avec les deux changements de train, le premier à Paris Montparnasse vers Paris Est et le second, un peu plus loin et un peu plus tard, la même journée, à Karlsruhe (comme ça se prononce ou, pour ceux qui ont plus de mal : kaʁlsˌʁuːə, ville du Bade-Wurtemberg, à quelques 22,5 kilomètres de Lauterbourg, dans le Bas Rhin, département 67, région Alsace) pour... [Lire la suite]
15 septembre 2015

ils sont partis

Hier matin, ce furent les derniers départs de la maison, les derniers invités qui prenaient la route. Et ce fut rapidement l’heure des premiers bilans de ces vacances sablaises, cuvée 2015. Une première semaine plutôt réussie, plein de monde, pleine de soleil même si plein aussi de vent et de fraîcheur. Une semaine d’agapes autour de la table de la terrasse. Le soir, devant des couchers de soleil dignes des plus grands tableaux des impressionnistes. Devant la rade qui s’assombrissait à vue d’œil. Et nous étions bien, à partager des... [Lire la suite]