13 janvier 2020

courrier en retard

Je reçois tellement de commentaires suite à la parution de mes billets, dans ce blog ; je reçois tellement de mails séparément de la part d’admirateurs et trices qui préfèrent m’écrire discrètement et je reçois tellement de courriers postaux que j ‘ai pris un peu, beaucoup, énormément de retard dans les réponses que je me dois de faire, dans les remerciements que je me dois d’exprimer et dans les autographes que je me dois de signer en n’oubliant pas de joindre une photo décente, évidemment, pas une photo de moi quand je suis... [Lire la suite]

02 octobre 2019

rien, non, rien de rien

Alors, réfléchissons un instant : si je n’organise rien pour mon anniversaire, il va bien falloir que je n’envoie pas d’invitation à personne. Ou que je n’envoie pas d’invitation à tout le monde. Dans quel sens ça marche, ce truc ? Et puis si je n’envoie rien à personne, comment sauront-ils qu’il ne se passera rien. Que je ne les attendrai pas tel jour de tel mois à telle heure et à tel endroit. Parce que, pour moi qui aime (un peu trop) la ponctualité, je ne voudrais pas que personne ne se perde et n’arrive en retard à une... [Lire la suite]
07 septembre 2019

je prends du retard sur le temps qui passe

Aujourd’hui, et même depuis hier soir, pour être franc, j’ai pris du retard sur le temps qui passe. Parce que je me suis laissé déborder par mes émotions, hier ; parce que j’ai beaucoup bu, uniquement du champagne mais bon, peu importe le flacon, il était question d’ivresse et franchement, je n’en suis pas fier car outre que ça m’a beaucoup fatigué (je tombais de sommeil, hier soir, juste après dîner), ça m’a donné mal à la tête et chez moi, qui dit mal à la tête, dit mal de vivre et vague à l’âme. Du mal à dormir sereinement, du... [Lire la suite]
10 avril 2019

il y a un temps pour tout

J'ai aimé comment, votre main, par instants modulait le son de la modulation, votre main fouillant : Michiko, boîte à gants ; votre main dans mon cou, il y a un temps pour tout Rien ne va plus, non, plus du tout. Chouchou ! Alors, entre le léger différé d’avant-hier, l’erreur humain d’hier et le retard d’aujourd’hui, oui, on peut dire que les jeux sont faits, que rien ne va plus, que la terre ne tourne plus rond, qu’il n’y a plus de saison, que tout fout le camp et que plus rien n’est comme avant. Et que plus rien ne... [Lire la suite]
10 octobre 2018

j'ai pris du retard

Je viens de prendre du retard, sans m’en rendre compte, insidieusement. J’avais pris le rythme d’écrire pour le lendemain, depuis quelques temps et ça me permettait de ne pas me stresser en cas d’angoisse de la page blanche. Et là, je ne sais pas ce qui s’est passé mais une chose est sûre, hier, j’ai écrit en rentrant de mes corvées et je me suis dit que zut, il y avait encore le billet du jour à écrire alors que je n’étais pas très en forme et que bon, et tout et tout, quoi, vous me comprenez, hein ? Alors, hier soir, j’ai... [Lire la suite]
10 mars 2018

leur truc en plumes

On n’a pas pu récupérer Kali en temps et en heure, hier. Seul Chouka était prêt. Le toiletteur avait appelé pour dire qu’il aurait au moins trois quarts d’heure de retard pour ne pas dire quarante-cinq minutes et bon, ça n’était pas si grave que ça, avec le patron, nous en avons profité pour faire deux ou trois courses qu’on repoussait toujours. Comme ça, les stylos sont rechargés et le courrier en recommandé, posté. Après, nous avons pris le chemin de la rue Fondaudège en passant par les allées de Tourny et là, alors qu’un SDF nous... [Lire la suite]

01 septembre 2017

nuit et jour et de la crème ailleurs

Ça me pendait au nez, comme une crémaillère au milieu de la figure et ça m’est tombé dessus comme on tombe amoureux, subitement, d’abord sans bien réaliser et après, ça devient obsessionnel sauf que pour moi, ce n’était pas dans le sens positif du terme. Non, quand j’ai appris qu’on avait de nouveau une licence pour notre logiciel professionnel, je me suis tâté et je n’ai finalement pas hésité longtemps : j’allais travailler la nuit pour rattraper la journée de retard. Je n’avais pas d’autre choix. J’ai préféré sacrifier ma nuit... [Lire la suite]
24 août 2017

dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre

Oui, ce serait vraiment bien que tout le monde le sache : « Dans les deux sens du 1er août au 30 septembre », c’est important à savoir. Qu’on se le dise et qu’on le répète autour de soi. « Dans les deux sens, du 1er août au 30 septembre. » Maintenant que tous ceux qui me lisent connaissent cette information importante, il leur reste juste à savoir de quoi on parle. C’est vrai, ça, cette donnée indicative semble incomplète mais je n’y peux rien, c’est ainsi que je l’ai vue affichée sur des panneaux lumineux.... [Lire la suite]
13 novembre 2016

et pendant ce temps-là, il y en a qui patinent dans le poste

C’est amusant, il y a longtemps que je ne l’ai ni entendue, ni dite, cette expression. Dans le poste. C’est ce qu’on disait quand j’étais plus jeune et qu’un téléviseur était un poste de télévision. Aujourd’hui, on parle d’écran plat. Ça fait moins magique même si on peut se demander comment ils font pour entrer dedans, tous ces gens qu’on voit à l’intérieur, justement. Un dimanche calme. Comme après une tempête mais ça n’est pas le bon mot. Hier, ce fut un peu chargé mais ça n’a pas été désagréable du tout. Une petite, une toute... [Lire la suite]
20 juillet 2016

avant l'heure, ça n'est pas l'heure, normalement

Deux heures quinze, le matin, c’est vraiment très dur quand c’est le moment de se lever, chaque jour, chaque nuit et depuis que c’est mon nouveau rythme de travail, je l’ai subi une semaine avant de prendre quinze jours de congés et là, c’est mon deuxième jour de reprise. Un peu dans la souffrance psychologique et beaucoup dans la difficulté, l’insoutenable lourdeur de l’être qui est coupé dans ce qu’il a de plus équilibrant : son sommeil. Et quand on a vécu deux semaines intenses à faire des cartons, à courir après les fonds... [Lire la suite]