11 juillet 2018

au four (à micro-ondes) et au moulin (à poivre)

Je ne peux pas être partout, Chouchou. Je te rappelle que si tu es à mon service, ce n’est pas que pour mon bon plaisir, ni pou ton bon plaisir, je n’arriverai pas à fournir, cet après-midi et avec cette chaleur, je préfèrerais que ce soit toi qui transpires au lieu de moi. Parce que comme hier, j’ai eu froid, au boulot, je voudrais éviter les amplitudes thermiques néfastes pour mon organisme, on ne sait jamais. Nous entrons dans une des hautes saisons, à mon travail, alors, je ne peux pas me permettre de tomber malade. Ni de tomber... [Lire la suite]

26 juin 2018

et la tortue, cette idiote, qui respire par les fesses

On savait déjà que l’oursin n’avait qu’un seul orifice qui lui sert à la fois de bouche et d’anus (c’est pour ça que je n’en ai jamais embrassé un langoureusement car je me suis toujours méfié, si jamais il était en mode anus, je n’aurais pas aimé lui rouler un patin – remarquez, en même temps, comme dit Macron, je n’ai même jamais une simple bise à aucun oursin. Je n’en ai jamais eu dans mon assiette non plus. Je sais juste que ça pique. Et que les amateurs disent que c’est très bon. En dehors de ça, les oursins et moi, ça fait deux.... [Lire la suite]
17 mai 2018

bon anniversaire, papa

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon père. Papa a 85 ans. Comme Jean-Paul Belmondo. Mais ils ne sont pas nés le même jour. Juste la même année. Et c’est drôle d’imaginer que l’as des as pourrait être mon père. Alors que ça ne m’est jamais venu à l’idée (comme Johnny ?) avant. Ça lui fait une belle jambe, si je puis dire, à Belmondo, de savoir qu’il a le même âge que celui du père de celui que je suis. Il va s’en foutre et il aura bien raison. En étant célèbre, Belmondo est passé à côté de mon père. Alors que mon père, en... [Lire la suite]
20 janvier 2018

double vie et triple sec

Finalement, aujourd’hui, c’est comme si j’avais vécu au moins deux vies pour ne pas dire trois. Je sais, ça ne sert à rien de dire « au moins » si ensuite, j’écris « deux pour ne pas dire trois » mais c’est un effet de style, donc, totalement volontaire de ma part. Je suis encore parfaitement conscient de toutes mes paroles, actes et pensées. Et rien qu’avec cette mise au point, j’aurais déjà rempli quasiment un paragraphe. Je suis le roi du remplissage. Mais pas que. Pas que du remplissage. Le roi tout court,... [Lire la suite]
11 septembre 2013

veiller au grain

Pendant quelques jours, l’appartement était plein et soudain, deux sont partis et ça fait comme un grand vide. Deux de partis, sur six, ça fait quand même un tiers. Un peu plus de 30% en moins. Et l’appartement ne se remplira de nouveau qu’à partir de ce soir, avec l’arrivée du neveu et de son amie. Là, nous serons de nouveau à 100% de remplissage. Pour une moyenne saison à tendance basse, c’est plutôt bon signe. Ça veut dire que les affaires reprennent et que le résultat final de cette année sera positif. Business is business, comme... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 05:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,