22 décembre 2019

que faire avec des restes de mélasse de grenade ? (billet garanti sans Noël)

Dans un magazine de cuisine que j’achète tous les mois car il est mensuel (les choses sont vraiment bien faites, je ne vois pas pourquoi les gens sont toujours en train de rouspéter), vers la fin du numéro 349 en date de janvier 2020, cerise sur le gâteau, il y a une double page qui donne des conseils pour cuisiner les petits restes et j’avoue avoir été beaucoup surpris de la teneur de certains reliefs de repas. Oui, on dit reliefs, aussi, pour ne pas répéter le mot « restes » mais là, comme je viens d’expliquer la chose,... [Lire la suite]

20 août 2018

épisode numéro 3

Cette musique un peu lourde et entêtante avec des relents de mélopée n’augure rien de positif. Rien de joyeux. Mais la vie, la mort peuvent-elles seulement être joyeuses ? Il se pourrait que Pierre, ce héros, cette crapule soit déjà parti de ce bistrot qui n’existe pas. Et comme on ne voit ni ticket, ni monnaie sur la table qui reste, avec ses reliefs de café bu, on est en train de se demander comment ça s’est passé pour le règlement de sa consommation. Peut-être que Pierre a payé et qu’on ne lui a pas rendu de monnaie car il a... [Lire la suite]
03 septembre 2017

le plus dur est fait

Finalement, à force d’attendre quelque chose avec une certaine impatience (mêlée d’une légère anxiété : que tout se passe bien, que tout soit bon, que tout le monde se sente à l’aise…), c’est comme pour les vacances, une fois que c’est arrivé, ça file à toute vitesse et à peine le temps de commencer que c’est déjà l’heure de terminer et alors, on se dit que le plus dur est fait : la préparation. Mais le plus dur de l’après n’est pas encore fait ? Non, le plus dur de l’après, il était déjà terminé à 90% avant que neuf... [Lire la suite]
12 décembre 2015

le premier jour du reste

Oui, à partir d’hier, j’ai commencé sérieusement à consommer les restes. Les restes de ma vie. Les reliefs, comme on dit pour ce qui est du domaine de la table. Parce que même si tous les jours, c’est un peu le premier jour du reste de ma vie, chaque année, à date fixe (un peu comme Noël, le jour de l’An et le 11 mars, journée mondiale de la plomberie…), toujours à la même période. Heureusement que je ne suis pas naïf à ce point-là car pour un peu, j’aurais pu croire que toutes ces guirlandes lumineuses, partout où je vais, à cette... [Lire la suite]