14 mai 2021

les prolongations

On dit que les plus courtes sont les meilleures, quand il s’agit de blagues. On dit que ce n’est pas la longueur qui compte, quand il s’agit de l’espoir. Et aussi d’autre chose mais ce n’est pas ici que je vais m’étaler sur ce point précis. On dit qu’un match peut se jouer dans les prolongations. Comme je ne  suis pas un grand adepte des stades dans lesquels des gens tapent dans un ballon ou courent après en se l’envoyant les uns, les autres (et pourtant, j’ai eu des abonnements à celui de Bordeaux, il y a une petite vingtaine... [Lire la suite]

01 mars 2021

le chat qui regrettait les messages des pigeons voyageurs

C’est l’histoire d’un chat qui attendait du courrier. Qui attendait le passage d’un facteur, jour après jour, semaine après semaine et même mois après mois. Un chat qui rêvait de recevoir des lettres voire des cartes postales. Des petits mots d’amour. Des mots de tous les jours. Des enveloppes avec des jolis timbres. Un chat qui aimait lire. Qu’on s’intéresse à lui. Les caresses et les gratouilles derrière les oreilles, oui, il aimait beaucoup ça mais c’était un chat qui était aussi et surtout un intellectuel. Les croquettes, le... [Lire la suite]
26 décembre 2020

le réveillon du 24

Je vous jure que tout ce que je vais écrire aujourd’hui est vrai (pour une fois), je vais vous parler tout simplement de mon dîner du 24 décembre. Autant vous dire que je n’ai rien décoré, chez moi, pas même l’once d’une bougie ou d’une guirlande. Non, rien. Non, rien de rien. Non, je ne regrette rien, ni le bien, que j’ai fait… Ni le mal, tout ça m’est bien égal… Ciel ! Je m’égare ! Je disais donc que contrairement aux apparences et contrairement à ce que je clame sur tous les toits depuis quelques années, à partir de... [Lire la suite]
20 juin 2020

le masque te va super bien

Nous ne nous étions pas vus depuis… Oh oui, au moins… Oui, c’est ça, environ 40 ans. Ça fait 4 décennies que nous ne nous sommes pas vus. Déjà que nous n’avons jamais été proches, quand nous étions enfants ou adolescents mais là, rien, non, rien de rien, je ne regrette rien. Ben oui, pourquoi voudrait-on que je regrette quelque chose qui n’a pas existé et qui n’avais pas de raison d’exister. On ne peut pas forcer ses sentiments. On ne peut pas en inventer. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’affection entre nous mais c’était... [Lire la suite]
30 mai 2020

le français moyen dans toute sa splendeur (ou sa décadence ?)

Je crois que j’ai enfin compris comment fonctionnait le français moyen. Qui entends-je derrière cette appellation « français moyen ? » Bien sûr, ça n’a rien à voir avec celui de la chanson de Sheila en 1968 mais avec celui qui n’a pas voté Emmanuel Macron en 2017, tout d’abord et ensuite, avec celui qui a voté pour lui mais qui le regrette. Il a pu le regretter au bout de quelques mois mais également au bout d’un an ou deux voire trois. Peu importe. (Faire cette précision, ce n’est que du remplissage.) Le français... [Lire la suite]
21 mars 2019

un pas en arrière, deux pas en avant

Alors, Chouchou, tu viens m’aider à calculer le nombre de jours qui me restent ? Parce que là, je ne m’en sors plus. Oui, tiens, regarde, là, c’est la date officielle, le 31 mars mais comme ça tombe un dimanche, j’aurai dû partir la veille, le samedi 30. Mais comme j’ai pris une semaine de vacances, du 24 au 31, histoire de partir un peu plus tôt, là, regarde, ça a été validé et signé par mon patron, donc, normalement, dans deux jours, c’est la quille. Sauf que… Entre temps, la femme qui a été prise pour me remplacer s’est... [Lire la suite]
05 avril 2017

il faut absolument que je trouve quelque chose à dire

Oui, il faut absolument que je trouve quelque chose à dire pour le publier dans mon blog, aujourd’hui et si possible, ça serait bien que je trouve rapidement. Là, à l’instant T comme Tanné, il est exactement 12h52, presque 12h53. Je me connais, je me suis mal levé, ce matin et si je m’écoute, entre le fait que je dois aller en ville et que je préfère y aller de bonne heure pour ne pas rentrer tard et le fait que j’ai très, très, très envie d’aller m’allonger sur le canapé, mon cœur et ma raison hésitent et pourtant, je sais ce... [Lire la suite]