26 février 2019

et Chouchou ?

D’aucuns, compatissants, pourraient me dire que tiens, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu Chouchou (depuis le 17 janvier dernier, sauf erreur de ma part et si je ne m’abuse) et pourraient me demander illico presto ce qu’il est devenu, ce qu’il est donc devenu, ce beau jeune homme qui pourrait être le souvenir de moi quand j’étais à mon apogée, que j’ai embauché pour m’aider dans une vie de plus en plus contrariée et de moins en moins fluide et sereine. Tu parles, Charles, on m’avait dit qu’en avançant en âge, je prendrais un peu de... [Lire la suite]

08 novembre 2018

couleur jaune pisse-froid

Il y a comme une éclaircie, aujourd’hui. Ce qu’on pourrait appeler une embellie. Je parle de ce qui se passe dans le ciel et dans ma tête. Pas de ce qui se passe dans le pays car là, on ne peut pas dire qu’il fasse beau, bien au contraire. Et c’est plutôt heureux que cette migraine dont j’ai tu le nom, pendant deux jours, pour ne pas lui faire cet honneur de la citer (je peux le faire, aujourd’hui puisqu’il semble qu’elle soit allée se faire mettre ailleurs), c’est plutôt heureux, donc, que cette migraine soit venue polluer mon espace... [Lire la suite]
29 septembre 2018

c’est long et c’est ennuyeux, hein, d’attendre ?

Je comprends tout à fait que vous trouviez ça long et ennuyeux, cette espèce de devinette étalée sur plusieurs jours avec ce décompte à rebours. Je sais. Je me doute et pourtant, j’aimerais assez être à votre place. J’aime beaucoup essayer de répondre à des questions dans des jeux ou tenter de résoudre des énigmes. Que voulez-vous, je suis joueur, c’est ma nature, qui pourra me changer, désormais. À mon âge avançant, vous comprenez bien que… Non, contrairement à ce que m’a proposé Jany, comme réponse : ça n’est pas mon... [Lire la suite]
04 janvier 2018

des petits vœux pas très pieux

Et quand je lui ai souhaité une bonne année, il m’a regardé en haussant les épaules et il m’a répondu, d’un air triste : mon pauvre ami, une bonne année ? Figurez-vous qu’elle ne commence pas bien et je crois qu’une année qui ne commence pas bien, elle ne peut pas être bonne. Et là, j’ai réalisé que j’aurais mieux fait de me taire. De m’abstenir. Car j’ai eu droit à une litanie inattendue mais surtout, très, très, très longue. Interminable. Et je ne savais plus quoi faire pour lui faire comprendre que je n’avais pas que ça à... [Lire la suite]
22 novembre 2017

est-ce possible de choisir sa tristesse ?

Ce serait vraiment dommage d’être triste un jour comme aujourd’hui : plein soleil dans un ciel immaculé bleu. Un bleu doux, un bleu tendre, un bleu rassurant. Et pourtant, il doit y en avoir des gens qui ne sont pas heureux, aujourd’hui. Des gens pleins de malheur. Des gens qui pensent que la vie ne vaut pas le coup d’être vécue plus longtemps. Et des gens malades, qui savent. Et des gens dans la rue et là, aucun soleil ne sera jamais vraiment du réconfort. C’est un des paradoxes de la vie. Et aussi ce qui en fait sa... [Lire la suite]
31 décembre 2014

vers le haut

Je suis de plus en plus sidéré par toutes ces émissions de radio dans lesquelles, désormais, on privilégie les propos des auditeurs, par téléphone ou dans le studio, en direct. Avec tout ce que ça comporte comme avis inutiles car manquant singulièrement de recul et d’analyse. Et avec tout ce que ça représente de quant à soi et avec tout le catalogue des idées reçues et des préjugés. À croire que les gens se complaisent dans la frustration et le mécontentement perpétuels. À croire que nous sommes le vrai pays du mur des lamentations.... [Lire la suite]