06 septembre 2014

des rêves d'éternité

Comme le patron me l’a dit : « Alors,  je pensais à l’éternité… » et c’est vrai qu’on a tendance à se croire immortel, parfois, quand tout va bien, quand on est heureux, à deux, à trois, à quatre ou plus. On a des envies que ça ne s’arrête jamais et pourtant, on le sait bien au fond de soi, ça s’arrêtera toujours un jour. Comme si le mot toujours pouvait se confondre avec jamais. Avec plus jamais. Et c’est alors que l’éternité se présente comme si c’était de celle-ci dont on avait eu envie, juste avant. Alors... [Lire la suite]