31 mai 2016

le train-train, quoi

Si ça se trouve, c’est la CGT qui a organisé toutes ces perturbations météorologiques en plus de celles des dépôts de carburant, des trains et que sais-je encore. Oui, si ça se trouve, ces syndicalistes, ils ont réussi à convaincre les nuages, les pressions et les réserves d’eau  à faire la grève du zèle. « Ils seront en pénurie d’essence mais ils seront en overdose d’eau de pluie. » Et de grêle. Si ça, ça n’est pas un outil de casseurs, la grêle ? Oui, parce que les nuages, normalement blancs en cette saison... [Lire la suite]