18 mars 2021

chez le psy (1)

Voyez-vous, docteur, le problème, c’est que je n’en dors plus, moi, avec tout ça. Franchement, vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup pour un seul homme ? Mais je vous l’avais dit, dès le mois de janvier, souvenez-vous-en. Souvenez-en-vous… Non, souvenez-vous-en. Vous voyez, même pour parler, je suis tellement à cran que je ne sais plus comment je dois dire les choses. De là à ce que je me remette à bafouiller comme quand j’étais jeune. Remarquez, je n’ai ja-jamais été vraiment bègue, il n’y a que sur certaines consonnes que je... [Lire la suite]

12 mars 2021

ah, tu es là, enfin !

Hmmm… Hein ? Qui est là ? Ah c’est toi ? Tant mieux. Tu es là, enfin. Mais comment as-tu fait, je n’ai rien entendu. Je sais que je dormais mais quand même, tu n’as fait aucun bruit. Tu aurais pu tout me prendre, je ne me serais rendu compte de rien. En tout cas, je suis content de te savoir là, je t’attendais. Et comme je n’avais pas de nouvelles, ces derniers jours, je n’ai pas osé te faire signe non plus, je sais. Mais par où tu as pu passer pour que je n’entende rien ? Ah oui, par derrière. C’est vrai que... [Lire la suite]
20 décembre 2020

aux grands esprits, les grandes amours ressemblent

Alors que je ne m’y attendais pas, quand tu m’as dit que tu ne pensais pas à moi, j’ai été un peu rassuré car justement, moi non plus, je ne pensais pas à toi. Et ça m’a fait plaisir car pour une coïncidence, c’était une sacrée coïncidence. Les grands esprits sont comme les grandes amours, ils se rencontrent toujours et sont faits pour s’entendre. C’est un peu toi et moi, ça, deux grands esprits. Et je suis d’accord pour qu’ils se rencontrent, quand tu voudras, où tu voudras. Quand nous le pourrons. On ne fait pas toujours ce qu’on... [Lire la suite]
16 novembre 2020

trop de vieux tue les vieux

J’en ai un peu assez, finalement, d’avoir autant de vieux dans mon entourage. Tout ma vie, j’ai préféré être en contact de personnes plus âgées, de personnes plus mûres parce que je ne me suis jamais totalement senti adulte et que de se sentir protégé par des aînés, ça n’a pas de prix mais là, en avançant moi-même en âge, je me rencontre que plus ça va, plus ceux de ma famille et ceux que j’ai choisis pour être mes amis sont de plus en plus vieux voire carrément très vieux ou trop vieux. Ça ne me convient plus vraiment. Au lieu... [Lire la suite]
06 juillet 2020

plus vite que tout le monde

Tous ceux qui me connaissent savent que je suis un mec qui court tout le temps, que je suis toujours à courir au moins deux lièvres à la fois et que je suis quasiment un hyperactif. Et tous les autres sont si lents à côté de moi que ça me stresse énormément et de ce fait, ça me donne encore plus envie d’aller vite pour le semer car j’ai tellement peur que leur lenteur soit contagieuse et que ça me ramollisse, si je suis contaminé… Donc, je fais tout pour que rien ne me rattrape jamais pour ne jamais être empêché de courir, ne... [Lire la suite]
23 septembre 2019

aujourd'hui, c'est l'automne

Aujourd'hui c'est l'automne et je pleure souvent / Aujourd'hui c'est l'automne, qu'il est loin le printemps / Dans le parc où frissonnent les feuilles au vent mauvais… Ça, on aura beau le tourner et le retourner dans tous les sens, on ne pourra rien faire contre. Aujourd’hui, c’est l’automne, une saison qui est probablement une des plus belles, avec les trois autres. Mais une saison qui donne l’impression que quelque chose se termine contrairement au printemps qui donne le sentiment que tout renaît puisque c’est vrai, que tout... [Lire la suite]

11 septembre 2018

la raison du moins fort

Oui, comme je le disais hier, à la toute fin de mon billet, je suis en vacances jusqu’au 24 septembre inclus. Je ne suis donc pas là et j’ai forcément tort puisque c’est le lot de tous les absents. Ça m’est égal d’avoir tort aux yeux du monde si au fond de moi, je sais que j’ai raison. L’essentiel, c’est d’avoir sa conscience d’avoir raison pour soi. Et c’est exactement mon cas. Je ne suis pas du genre à être ni prétentieux, ni toujours en terrain conquis, loin de là mais j’aime bien me dire, de temps en temps, peut-être... [Lire la suite]
22 février 2018

deux enfants des autres

Les enfants des autres ne sont pas tous des chiards capricieux et insupportables. Non, hier, j’en ai eu la preuve par l’exemple. Non pas que je sois tombé sur des enfants modèles, ça, je n’en sais rien mais en tout cas, les deux que j’ai repérés me semblaient bien élevés et surtout, bien élevés. Oui, je sais, je me répète mais ça me semblait important d’insister sur ce point essentiel pour ne pas dire capital. Ou fondamental. Enfin, vous me comprenez, quoi ! Je vais donc de ce pas vous présenter ces deux enfants qui m’ont... [Lire la suite]
27 novembre 2015

bleu, blanc, rouge

Bleu, blanc, rouge… Bleu comme l’océan, bleu comme le ciel, bleu comme l’immensité de la liberté. Le bleu est une couleur qui rassure. Qu’il soit clair ou foncé. Blanc comme la neige, blanc comme l’innocence, blanc comme l’immensité de la banquise. Le blanc est une « couleur » qui éclate à la lumière. Rouge, comme la passion, rouge comme le sang, source de vie, qui coule dans nos veines, comme la couleur d’un vin qu’on prend plaisir à partager. Bleu, blanc, rouge… Aujourd’hui, le président a fait pavoiser le... [Lire la suite]
18 décembre 2013

toi, à trois temps

Il suffisait que tu sois là pour que je me sente moins seul, certes, mais surtout, pour que je me sente mieux. Parce que tu es mon repos et le guerrier que je suis a besoin de ces temps de pause avec toi. À besoin de se poser avec toi. Prendre la pause comme pour instant. Un instantané. Un temps suspendu. À nos lèvres. À nos bouches pas tout à fait rassasiées car elles y reviennent toujours. Elles aussi. Il suffit que tu sois là pour que ma migraine se réduise en mal de tête mais dès que tu t’en vas, que je m’en vais, j’ai le mal de... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 15:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,