09 septembre 2018

l'autoroute fleurie

Tout à l’heure, nous prendrons l’autoroute fleurie pour rentrer à Bordeaux. Nous ferons deux équipes de deux : mon père et moi, devant et ma mère et le président, derrière. Nous écouterons des chansons enregistrées sur une clé USB que j’ai toujours dans la voiture. Enfin, nous essaierons d’écouter des chansons car je les connais, les deux de derrière (les fagots), ils ne vont faire que parler, parler, parler tout comme nous allons avaler des kilomètres, des kilomètres, des kilomètres. Et parfois, au milieu de leurs discussions,... [Lire la suite]

12 août 2014

mol d'août

La fran-an-ce est fermé-ée ou presque en ce mi-i-lieu du  mois d’aoû-oût. Tou-out marche au ra-alenti-i. Tou-out le mon-onde sauf moi-a. Parce que moi, moi, moi, j’ai dû mettre le turbo (ça tombe bien, c’est la saison du turbot d’été) dans mon boulot et je peux vous dire que je ne vais pas à la vitesse d’un escargot. Non, non, non. Et que du boulot, j’en ai par-dessus mon bureau (y a-t-il d’ailleurs encore un bureau sous les papiers que j’entasse chaque jour ?) et tout ça parce qu’ils ont trouvé judicieux de valider deux... [Lire la suite]
17 juin 2014

on achève bien les chevaux vapeur

Je suis un cheval vapeur et j’en suis presque à me dire que je vais peut-être demander à ce qu’on m’achève. Je comptais me reposer un peu, hier après-midi mais non, être un jeune marié un peu avancé en âge, ça n’est pas très facile à vivre sans être fatigué. Et il a bien fallu s’occuper de la reprise des meubles, de la vaisselle et des trois frigos sinon rien même si, au bout du compte, ça a surtout été deux frigos en état de marche plutôt qu’autre chose. Le troisième, il était un peu comme je suis moi, depuis deux jours. Je fais les... [Lire la suite]
17 juillet 2013

cinq kilomètres à pied

Cinq kilomètres à pied, ça use, ça use… euh, non, cinq kilomètres à pied, ça sue, ça sue. Ce sont les mêmes lettres que dans « ça use, ça use » mais c’est plus crédible de dire que « ça sue, ça sue » parce que cinq kilomètres à pied, ça fait suer, c’est moi qui vous le dis. Mais je vais vous raconter tout ça par le début. J’ai commencé tranquillement, les premières centaines de mètres et devant moi, je voyais un couple qui se déchirait. Parce que la nana, elle était en totale addiction avec Plus belle la vie, la... [Lire la suite]