14 janvier 2020

trois fois plus jeunes, trois fois plus lents

Avant-hier, nous avons commencé à procéder au déménagement de la vie artistique de Claude. Ah bon mais qui est Claude, allez-vous me demander et vous pourriez avoir raison, reste juste à savoir si vous êtes un lecteur (une lectrice) assidu(e) et régulier (régulière) car Claude, c’est Claude. Claude vit avec le patron depuis si longtemps que même moi, j’ai failli être né en même temps que leur histoire !... Sauf que pour eux, ça ne se passait pas le 14 décembre mais le 14 juillet. Enfin, ça, c’est un point de détail de leur... [Lire la suite]

02 janvier 2020

la première journée, ça, c’est fait

La première journée de 2020 ? Eh bien, on va pouvoir officiellement dire que ça, c’est fait. Elle est venue, elle s’est (bien ?) passée et elle a disparu et on peut désormais la classer dans les archives des (très) nombreuses journées terminées. D’ailleurs, je ne sais pas qui gère le local où on les entrepose, toutes ces journées d’avant, jusqu’à celle d’hier, comme chaque lendemain qui arrive mais je me dis que si ce n’est pas forcément un travail très compliqué, il a fallu prévoir un endroit suffisamment grand pour que... [Lire la suite]
30 décembre 2019

l’esprit de Noël, mon cul, oui !

Ah mais Noël est passé ? On ne m’a rien dit, à moi. De toute façon, on ne me dit jamais rien, à moi. C’est comme si je faisais partie des meubles, comme si j’étais devenu transparent, comme si je n’existais déjà plus. Non, non, non, St Éloi n’est pas mort, car il bande encore, car il bande encore… Et moi, là, j’ai envie de crier à tout le monde, à toute la terre, à tout l’univers que je suis comme St Éloi, quelque part, je ne suis pas mort, je vis toujours, 3615 j’existe ! Bon d’accord, si on m’avait embêté avec Noël,... [Lire la suite]
04 décembre 2019

interdiction aux aurores d’être boréales

Moi, Stéphane 1er (et Stéphane Dernier), en tant que dictateur maître du monde et de l’univers (même à Pallu, dans les Deux-Sèvres, c’est dire si je suis devenu importantissime), moi, Stéphane 1er (et Stéphane Dernier) que dorénavant, toute aurore se voit interdite d’être boréale sans mon autorisation expresse. Parce qu’il m’est totalement inadmissible que d’autres que moi puissent en voir et comme je ne sais pas encore quand je pourrai aller en admirer, je n’accepte pas l’idée que eux, oui et moi pas. Et comme il n’y a pas de raison... [Lire la suite]
19 octobre 2019

la Turquie dans la Communauté Européenne

Imaginons que Donald Trump décide de tout même de ce qui ne le regarde pas. Par exemple, il pourrait décider que maintenant, ça suffit, il est temps d’intégrer la Turquie à la Communauté Européenne. Parce que comme la Grande Bretagne s’apprête à mettre en pratique le Brexit, ça laisse une place de libre et donc, d’après l’homme aux cheveux jaunes… non, orange… non, jaune orangé, c’est ça, jaune orangé. Non, jaune dérangé, plutôt, ça lui va tellement mieux, cette dénomination de couleur-là. Et donc, d’après l’homme aux cheveux jaune... [Lire la suite]
06 octobre 2019

pas chaud pour la saison

Hier après-midi, après déjeuner, vers 14h, je me suis installé dans un fauteuil relax, sur la terrasse. Il y avait un rayon ou deux de soleil et je me suis dit qu’il fallait en profiter car ce genre d’occasions se présenterait de moins en moins souvent, d’ici la fin de l’année car, jusqu’à preuve du contraire, pour l’instant, pas d’été indien en vue… Et j’étais bien. J’ai tombé le petit blouson de soie léger que j’avais enfilé à la hâte au cas où car, sous la chaleur étonnante de l’astre luisant, j’ai eu peur de transpirer plus que de... [Lire la suite]

27 août 2019

peut-être juste un peu mouillé ou pas

Peut-être n’est-ce qu’une illusion, peut-être n’a-t-il pas vraiment plu, cette nuit ou ce matin, à l’aube, à l’heure où blanchissent les campagnes… Probablement qu’il n’est tombé que trois gouttes. Certainement un nuage qui a fait pipi et qui était trop pressé pour bien se secouer après sa miction. En tout cas, pas de quoi affoler les foules ni la nature. Ou plutôt si, il y a de quoi inquiéter la nature qui a soif et plus souvent qu’à son tour, depuis quelques temps. Peut-être n’ai-je pas raison (sans avoir tout à fait tort) dans... [Lire la suite]
11 septembre 2018

la raison du moins fort

Oui, comme je le disais hier, à la toute fin de mon billet, je suis en vacances jusqu’au 24 septembre inclus. Je ne suis donc pas là et j’ai forcément tort puisque c’est le lot de tous les absents. Ça m’est égal d’avoir tort aux yeux du monde si au fond de moi, je sais que j’ai raison. L’essentiel, c’est d’avoir sa conscience d’avoir raison pour soi. Et c’est exactement mon cas. Je ne suis pas du genre à être ni prétentieux, ni toujours en terrain conquis, loin de là mais j’aime bien me dire, de temps en temps, peut-être... [Lire la suite]
01 mai 2018

grève du premier mai

Aujourd’hui, premier mai deux-mille dix-huit, je ne publie aucun billet car je suis en grève. Et comme c’est la journée sans pléonasme, je jure que je n’en ferai aucun. Un peu de respect, merde ! Zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle,... [Lire la suite]
16 décembre 2016

je ferais mieux de rentrer chez moi, voyez-vous, docteur ?

Vous voyez, docteur, je ferais mieux de rentrer chez moi car je me demande vraiment ce que je fais là, aujourd’hui. Je n’avais pas envie de venir. J’étais trop fatigué. Je suis trop fatigué. Je n’ai pas envie de parler. Je n’ai rien à vous dire. Rien depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Alors, franchement, je ne vois pas pourquoi je reste là, assis devant vous. Bêtement. Oui, bêtement, il n’y a pas d’autre mot. En tout cas pas qui me vienne à l’esprit, là. De toute façon, votre système de faire payer des séances d’avance... [Lire la suite]