29 mai 2021

un jour, mon prince viendra

Un jour, mon prince viendra, un jour, il m’aimera… Ouais, mais ça serait bien qu’il se dépêche car moi, là, je vieillis et si ça se trouve, quand il va me voir, il va me trouver moche et décrépite et il ne voudra plus de moi. Et il aura bien raison car on le sait bien, les princes même les plus charmants, ils ne vont pas aller réveiller une vieille peau s’ils ont la possibilité d’en réveiller une qui est un peu plus fraîche. Ça ne marche pas comme ça, dans les contes de fées. Ça ferait nettement moins rêver les enfants. Et surtout les... [Lire la suite]

01 mars 2021

le chat qui regrettait les messages des pigeons voyageurs

C’est l’histoire d’un chat qui attendait du courrier. Qui attendait le passage d’un facteur, jour après jour, semaine après semaine et même mois après mois. Un chat qui rêvait de recevoir des lettres voire des cartes postales. Des petits mots d’amour. Des mots de tous les jours. Des enveloppes avec des jolis timbres. Un chat qui aimait lire. Qu’on s’intéresse à lui. Les caresses et les gratouilles derrière les oreilles, oui, il aimait beaucoup ça mais c’était un chat qui était aussi et surtout un intellectuel. Les croquettes, le... [Lire la suite]
21 janvier 2021

Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch

Non, vous ne rêvez pas, le mot qui est en titre de ce billet n’est pas n’importe quoi. Il signifie même quelque chose de très, très, très précis. Alors, je ne sais pas si je vais vous le dire avant la fin de ce texte, juste histoire de vous faire marcher et de vous faire chercher. Parce que ça m’amuse de vous imaginer en train de taper les 58 lettres sans vous tromper car je dois reconnaître que c’est quand même un peu spécial. Bon, c’est vrai que rien ne vous empêche de faire un copier-coller de mon blog sur un moteur de recherche... [Lire la suite]
14 décembre 2020

bisous, mon cœur

Tu m’as dit « bisous, mon cœur » et là, je me suis retourné car je pensais que tu t’adressais à quelqu’un d’autre. Ou alors, j’ai cru que ce n’était pas toi. Tu m’as appelé « mon cœur » et ça, je ne m’y attendais pas. Il faut dire que je ne m’attends plus à rien. Je ne dis pas ça tristement, je constate. Et je hausse les épaules, parfois. En tout cas, j’ai bien entendu que tu m’as dit « bisous, mon cœur », ça, j’en suis sûr. Sauf que je me trompe peut-être. Il se peut que tu me l’aies écrit :... [Lire la suite]
09 novembre 2020

avant, je t’aimais

Avant, je t’aimais. Aujourd’hui, j’ai des doutes. Sur moi. Sur ma capacité à continuer de t’aimer sans être trop exigeant et sans être trop frustré. Parce que deux choses l’une, soit je t’aime et tu m’aimes et tout est parfait dans le meilleur des mondes ; soit je t’aime et, venant de toi, je ne sais pas si c’est réciproque et alors… Et alors, tant pis si ça me fait mal tant que ça ne fait mal qu’à moi. Tant qu’aucune douleur ne vienne t’envahir. Parce que, tant que je t’imaginais dans l’amour absolu, tout me semblait magnifique... [Lire la suite]
20 septembre 2020

j'ai dû rêver de toi

J’ai vraiment cru que tu étais de retour mais non, en réalité, c’est encore et toujours ton absence qui me rappelle que je t’attends encore et encore et toujours. Ça ne me rend pas triste, ça me rend impatient. Et je me dis, pour donner le change à ceux qui me croisent, je me dis que ça me permettra de ne pas rater nos retrouvailles, quand tu me reviendras, quand je te reverrai, quand je te… Quand je pourrai enfin de te serrer contre moi et réciproquement. J’ai autant besoin de l’un que de l’autre. J’ai dû rêver de toi. J’ai dû rêver... [Lire la suite]

27 juillet 2020

je suis mort point com

Je suis mort point com (www.jesuismort.com), c’est un site à la fois génial et original. C’est vrai, ça, il y en a peu des sites spécialisés dans les dates de décès. Évidemment, ça ne peut être qu’une fois que le dernier soupir a été poussé qu’on peut envisager, espérer, rêver de figurer dans ce site. Parce que si c’était un site qui vous donnait la date de votre mort à l’avance, je crois que ça serait terrible. Et terrifiant. Et en même temps, un peu fascinant. Honnêtement ? Si ça existait, je pense que je me tâterais pour aller... [Lire la suite]
07 juin 2020

et c’est non négociable

Bon, il faut que je te dise que j’ai peur. Depuis que je te connais, j’ai peur et là, aucun médicament ne peut rien pour moi. J’ai peur parce que mes sentiments pour toi sont si forts que ça me donne des frissons et ça me fait imaginer le pire. Au point que parfois, je me dis qu’il aurait mieux valu que je ne te rencontre jamais car au moins, je n’aurais pas connu les affres de ces tourments inutiles mais incontournables. Involontaires mais néanmoins nécessaires. Inutiles et nécessaires ? Oui, je saute de paradoxe en paradoxe... [Lire la suite]
19 janvier 2020

insomnuits

À voir tant de gens qui dorment et s'endorment à la nuit / Je finirai, c'est fatal, par pouvoir m'endormir aussi / À voir tant d'yeux qui se ferment, couchés dans leur lit / Je finirai par comprendre qu'il faut que je m'endorme aussi… J’ai fait un rêve génial : j’ai rêvé que je dormais ! C’était fabuleux : j’ai dû me coucher de bonne heure, comme d’habitude car moi aussi, longtemps, je me suis couché de bonne heure et j’ai aimé, vraiment aimé me coucher de bonne heure car j’aime aussi me lever tôt et profiter de ces... [Lire la suite]
18 octobre 2019

ça y est, je sais ce que je devais faire, ça m’est revenu

Ça y est, je sais ce que je devais faire, le 17 octobre, ça m’est revenu ce matin. Je devais aller déjeuner chez Chuchu, à Saujon, près de Royan. Déjeuner chez Chuchu avec Moumoune et leurs maris respectifs, deux ex. Non, pas deux ex petites amies, non, juste deux ex-collègues de la grande époque Scaïb, pas même Sonepar, juste Scaïb, la meilleure époque pour nous, celle des années 80, la période pendant laquelle nous avions de travailler au sein d’une même famille. Bon, c’est un peu con, si je devais y aller hier, le 17 octobre et que... [Lire la suite]