29 mai 2021

un jour, mon prince viendra

Un jour, mon prince viendra, un jour, il m’aimera… Ouais, mais ça serait bien qu’il se dépêche car moi, là, je vieillis et si ça se trouve, quand il va me voir, il va me trouver moche et décrépite et il ne voudra plus de moi. Et il aura bien raison car on le sait bien, les princes même les plus charmants, ils ne vont pas aller réveiller une vieille peau s’ils ont la possibilité d’en réveiller une qui est un peu plus fraîche. Ça ne marche pas comme ça, dans les contes de fées. Ça ferait nettement moins rêver les enfants. Et surtout les... [Lire la suite]

09 mai 2021

entre Calypso et Sainte Germaine

Entre Calypso et Sainte Germaine, il y a monsieur le maire et il y a toi. J’avais décidé de ne pas regarder sur ma gauche, pendant cette portion de trajet, très courte, trop courte que j’ai faite, aller et retour, pour aller là où l’herbe est plus verte mais aussi plus chère. J’avais promis que je ne regarderai pas sur ma gauche, à l’aller et pas sur ma droite, au retour. Parce que ça m’aurait pincé le cœur et probablement, que je me serais alors réveillé et que je serais sorti de ce joli rêve que je fais depuis un temps que seuls toi... [Lire la suite]
19 mars 2021

comment était l’évier ?

Je me suis réveillé pour aller faire pipi, la nuit dernière et au moment de me recoucher, allez savoir pourquoi mais je me suis posé une question de derrière les fagots et je n’en ai toujours pas trouvé la réponse. Je me souviens très bien de toutes les cuisines que j’ai pu fréquenter depuis que j’ai quitté le domicile familial pour monter à Paris, à la fin des années 70 et au début des années 80 (les deux ne sont pas du tout incompatibles, bien sûr que non) : chez Agnès, rue de l’Amiral Mouchez, dans le 14ème, je me souviens... [Lire la suite]
24 février 2020

ils n’y étaient pas !

Hier, quand j’ai su que j’aurai le courage nécessaire pour mener à bien la mission que je m’étais donnée, je suis allé dans leur chambre, avec les pieds et les mains toujours glacés et je n’ai fait aucun bruit pour ne pas prendre le risque de les réveiller, ils n’avaient pas besoin de savoir, de réaliser, de comprendre. Et j’y suis allé presque centimètre par centimètre, dans le couloir qui m’emmenait jusqu’à eux. Seule la lueur du jour qui se levait m’éclairait et même si c’était un peu juste, comme j’avais déjà repéré les lieux, la... [Lire la suite]
19 décembre 2019

alors voilà, cette fois, c’est fini la comédie

C'est fini, c'est fini la comédie, tout avait commencé comme une pièce à succès dans le décor tout bleu d'un théâtre de banlieue, nous n'étions que nous deux… Eh oui, voilà, c’est fini. La partie est terminée. Je suis né entre le 10 et le 20 décembre et les jeux sont faits, alea jacta est. Il est temps de fermer la porte du casino où se trouvait la roulette russe avec seulement dix numéros, du 10 au 19 et dorénavant, toute réclamation sera irrecevable et toute sortie est considérée comme définitive. Entre ces deux dates, je pense que... [Lire la suite]
18 mai 2019

sans y toucher, comme elle a dit

Alors voilà, si on doit se revoir, il faut savoir que je n’aime pas qu’on me balance un seau d’eau sur la figure pour me réveiller alors que je suis en train de dormir à points, c’est tout. Et à poings fermés, oui, aussi. Je n’aime pas prendre le petit déjeuner au lit. Même tout seul. Et que le matin, je n’ai pas forcément besoin de boire un café pour être opérationnel mais je n’aime pas qu’on me parle de choses trop sérieuses dès le réveil. Des choses trop sérieuses comme l’évolution du prix de l’immobilier, la faim dans le monde... [Lire la suite]