28 décembre 2017

envie de changer quelque chose, mais quoi ?

Je ne sais pas pourquoi mais là, en ce 28 décembre 2017, j’ai envie de changement. Ça me trotte dans la tête depuis un moment, déjà, depuis quelques semaines, pour être plus précis. Et plus ça va, plus ça me turlupine. Et moi, quand quelque chose me turlupine, il y a intérêt à ce que ça ne dure pas trop longtemps car si au début, c’est surtout turlu, mieux vaut ne pas passer dans la deuxième moitié du mot, sinon, je ne réponds de rien. Et en ces temps de délation, c’est plus prudent de faire attention, si je puis me permettre ce... [Lire la suite]

07 juin 2016

peut-on encore rire de tout ?

Il faudrait que tout le monde comprenne, moi compris ( !) qu’on ne peut pas se moquer impunément comme ça de certaines catégories de personnes, au demeurant, toujours un peu les mêmes. C’est vrai, je le reconnais. J’ai l’ironie facile et méchante envers des gens qui sont somme toute plus faibles que moi. Je pense donc que je vais très sérieusement réfléchir à ne plus tirer sur les journalistes (sur les medias en général), sur les syndicalistes et sur les terroristes. Ou juste un peu. Juste un peu quand même car si on ne peut pas... [Lire la suite]
15 avril 2016

le cruciverbiste éreinté

Alors, en un horizontal, espèce d’appesantissement physique, en 10 lettres. Bien sûr, comme je débute seulement la résolution de cette grille, je n’ai aucun indice et c’est quand même vachement difficile. De toute façon, c’est comme dans le reste de la vie, c’est le premier pas qui compte même s’il n’est jamais le plus facile à faire. Bon, espèce d’appesantissement physique… en dix lettres… déjà, on sait que c’est un mot au singulier, donc, je ne vais pas mettre de S à la fin. Et en un vertical ? En 10 vertical, ramollies, en 10... [Lire la suite]
24 janvier 2016

bé, ba, bu, bo, bi

Ça n’a pas été aussi simple que ça que de définir l’ordre car écrire ba, be, bi, bo, bu, comme celui dans lequel on récite toujours les voyelles, Ça ne me convenait pas. Ça n’allait pas dans le sens de ce que je voulais écrire aujourd’hui. Là, ça me va très bien, c’est très réfléchi et vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite. Mais avant tout, j’aimerais bien digresser un peu malgré la résolution que j’ai prise en début d’année car si je ne le fais pas, je vais refouler et après, soit j’aurais mal à la tête, soit je vais... [Lire la suite]
27 décembre 2015

le tri sélectif

Est-ce que je dois attendre les bonnes résolutions pour l’année nouvelle qui ne va pas tarder à pointer le bout de son nez ou est-ce que je peux m’y mettre dès à présent ? Je ne parle pas de mes relations amicales ni familiales. Là, je n’ai aucun tri sélectif à faire vu qu’il se fait automatiquement au fur et à mesure du temps qui passe. Et ça ne dépend pas que de moi mais également de ceux dont il est justement question. La vie fait souvent son travail de sape et parfois, elle nous réserve quelques belles surprises en nous... [Lire la suite]
07 janvier 2015

une moitié ?

De toute façon, je n’irai pas en prison car ça ne fait pas partie de mes résolutions pour 2015. Contrairement à ce qu’ont laissé penser un certain nombre de femmes dont une, dans le commentaire à mon billet d’hier. Je dis le commentaire à mon billet d’hier, au singulier, car ce n’est pas le nombre qui compte mais bel et bien la qualité du commentaire. Même si celui-ci m’a semblé teinté d’une certaine ironie, il n’en demeure pas moins que je n’y donnerai pas une suite favorable. Il ne faut pas pousser Stéphane ni dans les orties ni... [Lire la suite]
01 janvier 2015

hydropote

Pourtant, hier soir, j’ai vraiment cherché à faire un réveillon abstème. Et j’ai presque réussi mon pari mais j’ai quand même flanché parce que l’appel du goulot fut néanmoins le plus fort, notamment au moment de l’apéritif. Parce que prendre un verre sans grignoter quelque chose pour ne pas être imbibé, j’ai du mal. Mais grignoter des petites bricoles sans boire, c’est un peu étouffe-chrétien. Je ne m’étais pas foulé avec ce pain surprise de chez Picard. En même temps, bon, sans plus. Bon, tant pis. Ce n’est pas grave, je n’ai... [Lire la suite]