26 juin 2019

je n’arrive toujours pas à comprendre

Alors que je suis capable d’écrire rédibitoir… rhédibhit… raidi… rédhibitto… rédhibitoire du premier coup, sans jamais hésiter, je n’en reviens toujours pas de ne pas avoir su que le mot « impair » pouvait s’accorder en genre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au féminin. Mais le pire, c’est qu’à force d’y penser et d’y repenser, j’ai même réalisé, ce matin, que ça s’accordait également en nombre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au pluriel et donc, a fortiori, au féminin pluriel. Par exemple, si je joue aux boules... [Lire la suite]

30 octobre 2017

trois, deux, un, partez !...

À partir de maintenant, enfin, juste après la rédaction et la publication de ce billet, je pourrai dire que je suis enfin en week-end. Un week-end qui ne durera plus très longtemps vu qu’on est passé à l’heure d’hiver, samedimanche et surtout, vu que je ne viens de terminer tout ce que j’avais à faire que là, il y a vingt minutes, environ, le temps de me changer en rentrant de la ville et de grignoter un petit quelque chose, de boire un petit coup (d’eau, évidemment, mais pétillante parce qu’il n’y a pas de raison de ne pas se faire... [Lire la suite]