11 février 2019

Renée, pas Ian

Si ça se trouve, j’ai contribué à la rencontre de deux personnes qui vont peut-être passer le reste de leur vie ensemble. Tout ça par un concours de circonstances aléatoires et inattendues (je crois nettement plus au hasard qu’au destin) et je me dis que ça n’est peut-être pas si anodin que ça, tout ce qui s’est passé pour qu’on en arrive là. La seule chose, c’est que je ne sais pas s’il y aura une suite à leur rencontre d’hier soir alors que j’aimerais tant que oui. C’est mon côté romantique qui ressort là. Car il ne faut pas croire... [Lire la suite]

05 novembre 2017

dimanche chrétien

Je ne sais pas comment je me suis organisé, aujourd’hui, jour du saigneur, comme on dit dans les abattoirs, mais depuis ce matin, sans avoir vraiment arrêté, je n’ai quasiment rien fait de très, très concret. Bon d’accord, je suis allé au marché, je suis allé livrer Claude et le patron, je suis rentré, j’ai préparé un osso bucco de dinde, on a déjeuné, je me suis mis devant la télé un peu pour me reposer, je me suis remis en cuisine, après et là, il est presque 16h30, on vient d’essuyer un très gros orage de grêle et je n’ai pas... [Lire la suite]
23 novembre 2016

des lieder pas d'opinion

Hier soir, en allant assister à un récital de piano, dans le cadre de l’Esprit du Piano, à l’Auditorium de Bordeaux, j’ai pu entendre trois morceaux très intéressants, joués par Ismaël Margain et Guillaume Vincent. J’ai beaucoup aimé la ballade n°1 de Chopin, j’ai été décontenancé par la ballade n°2 de Liszt et j’ai été embarqué par les 6 études canon de Robert Schumann (qui est mort évidemment mais qui n’est pas Mort…) En revanche, je n’ai pas d’opinion très positive des 33 lieder de Brahms présentés en deuxième partie de soirée,... [Lire la suite]
10 mars 2014

auf dem Wasser zu singen

J’avoue que j’appréhendais un peu ce récital qui plus est, au lieu de profiter de ce temps printanier, de ce soleil éblouissant sur fond de ciel bleu plus bleu que le bleu de certains yeux. J’avoue que j’aurais éventuellement apprécié de m’allonger sur une herbe tendre et douce ou sur un transat au bord d’une piscine comme à Biscarrosse, par exemple. Ou aller marcher dans la forêt et sentir frémir la nature dans un regain de vie. Ou me dégourdir en lisant sur un banc public, banc public, en me foutant pas mal du regard oblique des... [Lire la suite]