12 mai 2019

tchin, tchin

On sait tous que le fait de trinquer, quand on prend un verre, remonte à une coutume du Moyen-Âge où, pour être sûr qu’on ne serait pas empoissonné quand on buvait avec quelqu’un qui pourrait nous vouloir du mal (tout le monde pouvait vouloir du mal à tout le monde, à l’époque, heureusement, ça n’est pas le cas aujourd’hui… À moins que ça n’ait évolué avec les réseaux sociaux, tiens, c’est intéressant, comme réflexion, je vais y penser, promis, juré, craché !), la simple action de trinquer un peu violemment avec des pintes ou des... [Lire la suite]

15 juillet 2018

café au vinaigre versus crème hydratante

Oui, parfois, c’est bizarre. Surtout chez moi. Il peut m’arriver de faire un peu n’importe quoi parce que je fais les choses un peu trop vite, ou trop à la fois ou parce que j’ai la tête ailleurs. Et l’autre matin, au bureau, il m’en est arrivé une belle, justement. Et je peux vous dire que je n’ai rien vu venir. À ma décharge, quand je me lève à 2h15 de la nuit, comme en ce moment, j’ai évidemment le droit de ne pas être totalement réveillé alors que je ne pense qu’à une chose : retourner dans mon lit au plus vite et tout... [Lire la suite]
03 décembre 2017

après la crème renversée, le gâteau débordé

Quand j’ai ouvert la porte du four, j’ai demandé comment ça allait, au gâteau qui était en train de cuire : « Je suis débordé » m’a-t-il répondu, comme ça, l’air de rien. Non, pas vraiment l’air de rien puisque ce qu’il venait de me dire, ce n’était jamais que la vérité la plus nue. Car en effet, il était plus que débordé, il était débordant. Il débordait de partout. De chaque côté du moule à cake. « Forcément, je devais être un gâteau à la rhubarbe, tous ceux que vous avez fait jusqu’à maintenant, c’était dans des... [Lire la suite]
23 août 2017

mûr solitaire

Moi, dimanche j’ai rempli deux récipients d’un litre et lundi, j’ai eu du mal à arriver au bout d’un seul (boudin seul ?) mais je n’ai pas voulu en ajouter aux concerts de critiques alors, je me suis contenté de bougonner en mon for intérieur. Finalement, ça y ressemblait aussi, un presque mûr et ses lamentations même si ces dernières étaient plus refoulées. En tout cas, on a quand même battu le record de la semaine précédente. Et ça restera ainsi car je ne retournerai pas à Biscarrosse avant un mois, peut-être quelques jours à... [Lire la suite]