03 janvier 2020

un quatre-heures plutôt frugal

Hier, fin d’après-midi, début de soirée : zut, j’ai faim et même s’il est déjà 17h15, je peux encore faire quatre heures. D’autant que j’ai encore fait plus de vingt-mille pas, dans ma journée. Alors, on peut comprendre que j’ai envie de grignoter voire plus, dans l’après-midi. Encore d’autant plus qu’hier matin, comme j’avais mal à la tête, je n’avais pas très faim et donc, je n’ai pratiquement rien mangé et, comme je suis rentré de tout ce que j’avais à faire en ville à midi et demi, je me suis dépêché de faire réchauffer le... [Lire la suite]

02 octobre 2019

rien, non, rien de rien

Alors, réfléchissons un instant : si je n’organise rien pour mon anniversaire, il va bien falloir que je n’envoie pas d’invitation à personne. Ou que je n’envoie pas d’invitation à tout le monde. Dans quel sens ça marche, ce truc ? Et puis si je n’envoie rien à personne, comment sauront-ils qu’il ne se passera rien. Que je ne les attendrai pas tel jour de tel mois à telle heure et à tel endroit. Parce que, pour moi qui aime (un peu trop) la ponctualité, je ne voudrais pas que personne ne se perde et n’arrive en retard à une... [Lire la suite]
04 novembre 2017

l'énergie positive (du désespoir ?)

Allez savoir pourquoi, alors que c’est la fin d’une semaine un peu difficile, j’ai eu la (bonne) idée et la (bonne) énergie d’aller faire du cardio, ce matin, à la salle près de chez moi. Comme ça, pour voir si je pouvais m’épuiser encore un peu plus. Et mine de rien, j’ai fait 48 minutes à 6 km/h et je n’ai pas vu le temps passer et je me sens plutôt bien, là, maintenant. Tout en sachant que si je me pose trop confortablement, dans le canapé, par exemple, je risque de fermer les yeux et alors là, qui sait ce qui pourrait se passer... [Lire la suite]
19 février 2016

le plan B

Entre le président et moi, depuis une semaine, c’est à se demander lequel est le plus mal en point et lequel a le moins d’appétit. Et du coup, c’est très difficile pour ne pas dire compliqué (à moins que ça ne soit l’inverse) d’organiser les menus. En même temps, je me dis que tout ce que nous ne mangeons pas, ça fait comme si nous étions en train de faire un régime. Peut-être qu’au passage, nous aurons perdu un ou deux kilos. Et on pourra alors se dire que ce sera au moins ça de pris, si je puis dire. Ça sera toujours ça de gagné. Et... [Lire la suite]