24 juin 2019

retour à la normale

Mesdames et messieurs, nous venons de traverser quelques perturbations indépendantes de notre volonté et nous vous annonçons un retour progressif à la normale. Nous vous remercions de votre compréhension et espérons vous revoir bientôt dans ce blog. C’est un peu con comme entrée en matière mais que voulez-vous, je viens de vivre cinq jours de folie avec du monde chez moi, une réception hier (toujours chez moi) et là, je n’apprête à partir à passer la journée à Biscarrosse, aller et retour dans la journée, afin de me permettre entre... [Lire la suite]

28 mars 2019

mon grand frisé intérieur

L’autre soir, quand on m’a mis à la porte de la réception pour laquelle j’ai accompagné le président, je n’ai rien dit mais je n’en ai pas pensé moins. Je suis parti la tête haute même si j’ai énormément haussé les épaules. Oui, parce que je suis comme ça, moi. Baraqué comme un flan, peut-être mais capable des pires représailles mentalement. La notion même de courage n’a aucune limite pour moi, dans ma tête et c’est déjà beaucoup et ça compense largement le fait que je n’en ai aucun dans la vraie vie. On s’arrange comme on peut avec... [Lire la suite]
22 février 2019

orgasme verbal

Mon Dieu que ça fait du bien ! Même si ça n’a aucun rapport avec le billet d’hier, au sujet d’un éventuel prince charmant. Oui, parce que vraiment, ça fait un bien fou. Qu’est-ce qui fait un bien fou ? Juste un bon orgasme de derrière les fagots. Ni plus, ni moins. Qu’est-ce qui me prend de parler d’orgasme aujourd’hui ? Parce que ce matin, au boulot, alors que c’était particulièrement pénible, je m’en suis payé un comme au bon vieux temps de Sonepar, à Massy Palaiseau, à la fin des années 90. Oui, parce que je suis... [Lire la suite]
21 septembre 2018

dans une salle obscure

J’ai hésité avant de venir au cinéma car je me sentais un peu fatigué de cette réception d’hier midi qui a duré jusqu’à plus de 22 heures mais en même temps, j’avais des choses à livrer chez le patron en prévision de son retour de Biscarrosse, tout à l’heure. Alors, j’y suis allé. J’ai choisi un film que je n’avais pas spécialement envie de voir car de toute façon, je n’avais pas plus que ça envie d’en voir un. J’y suis venu pour m’obliger à m’asseoir et passer deux heures sans bouger. Et je vais juste en profiter pour écrire mon... [Lire la suite]
08 janvier 2017

trop d'hôtes

Après Patou et attendent Pedro, voici que cette fois, nous sommes de nouveau invités chez nos voisins, la porte juste à côté, vendredi soir pour un apéritif dînatoire convivial, comme elle le dit toujours elle-même, la femme du voisin. Oui, la voisine, donc. J’avoue que compte tenu du propre dîner que j’organise samedi soir, comme tous les ans, mi-janvier, avec une poignée de très intimes, tout ça m’effraie un peu. Comment vais-je assurer la réception que j’organise moi-même si je passe ma semaine à faire du pince-fesses ? Hier,... [Lire la suite]
15 septembre 2015

ils sont partis

Hier matin, ce furent les derniers départs de la maison, les derniers invités qui prenaient la route. Et ce fut rapidement l’heure des premiers bilans de ces vacances sablaises, cuvée 2015. Une première semaine plutôt réussie, plein de monde, pleine de soleil même si plein aussi de vent et de fraîcheur. Une semaine d’agapes autour de la table de la terrasse. Le soir, devant des couchers de soleil dignes des plus grands tableaux des impressionnistes. Devant la rade qui s’assombrissait à vue d’œil. Et nous étions bien, à partager des... [Lire la suite]
14 septembre 2015

face à moi

Dimanche, il pleuvait. Je savais que ça allait être une journée (un peu) particulière. Parce que c’était jour de réception un jour de pluie. Et parce que les invités du jour, je ne les connaissais quasiment pas. Je ne les avais vus qu’une fois et ils ne m’avaient pas laissé un souvenir inoubliable, il y a une vingtaine d’années, de cela. Ce sont des amis du président qu’il n’a pas vus depuis autant de temps que moi. Sauf qu’il les connaît depuis quarante ans. Et ma foi, avec mes parents et le patron, nous sommes restés. Mes parents en... [Lire la suite]
11 octobre 2014

du 6 au 11

Ce matin, alors que je ne travaille pas puisque j’ai pris ma journée pour assurer le dîner de ce soir, non pas seulement pour la préparation mais aussi pour en profiter, car si je m’étais levé à 3h pour aller travailler, j’aurais été sur les rotules avant même le début de la réception, après la visite de Bordeaux qui doit durer trois heures, ce matin, donc, alors que je suis parti acheter les deux ou trois choses qui me manquaient pour le repas de ce soir, sur le quai du tramway, j’ai vu que cette semaine, qui vient de s’écouler, du 6... [Lire la suite]