08 juin 2021

est-ce qu’un jour, tu m’auras oublié, moi aussi ?

Ce matin, je me suis levé en me demandant vraiment si un jour, tu m’auras oublié, moi aussi. Parce que si tu m’oublies, c’est que je ne serai pas le seul à ne plus faire partie de tes souvenirs. Et quand cette idée saugrenue mais probable m’effleure, j’avoue que j’ai tendance à la balayer d’un geste de la main. À reprendre une ancienne habitude, celle de faire l’autruche car ne pas affronter la réalité, c’est tellement plus confortable. C’est tellement moins triste. Ce matin, j’y ai longuement pensé. Parce que c’est sûr, un jour, tu... [Lire la suite]

01 juin 2021

bon sang, mais c’est bien sûr : la combinaison du coffre !

Que n’y avais-je pas pensé ?! (J’ai hésité entre mettre un point d’interrogation et un point d’exclamation et du coup, j’ai mis les deux car en réalité, ma phrase est une exclamation interrogative ou une exclamation interrogative – Zut ! Là encore, j’hésite et je me tâte…) et donc, enfin bref et nonobstant et tout ce genre d’adverbes bienvenus, voilà que Jany, hier, dans son commentaire sur mon billet intitulé « le 22 juin 2021 », c’est elle qui m’a permis de retrouver la combinaison de mon coffre-fort vu que je... [Lire la suite]
15 février 2021

chambre 206

Je n’ai pas pu faire autrement qu’y aller, derrière cette double porte. Je n’ai pas pu faire autrement car de toute façon, j’ai vite pesé le pour et le contre : entre ne pas savoir, faire l’autruche et me le reprocher ensuite et entre le fait d’y aller et de me confronter à la réalité, je n’ai pas tant réfléchi que ça. Je n’en ai pas vraiment eu le temps. Et je n’aurai pas fait ce trajet pour rien. Un trajet pas si simple que ça, entre pluie neigeuse, un peu de givre sur les rétroviseurs de la voiture et des endroits un peu... [Lire la suite]
11 février 2021

je ne m’étais pas beaucoup trompé

Finalement, hier matin, en écrivant sur ce qui pouvait se passer hier soir, après le dîner, avec ma mère et le président, je ne me suis pas beaucoup trompé. À deux ou trois nuances près, je suis tombé pile poil dans ce qui s’est passé. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai des dons de voyance car je n’y croirais pas moi-même mais à ce stade-là, le doute est possible. Non, en réalité, après avoir fait la vaisselle et rangé la cuisine, nous avons d’abord pris un café et un digestif. De la part du président, ce n’était pas très anormal car... [Lire la suite]
09 novembre 2020

avant, je t’aimais

Avant, je t’aimais. Aujourd’hui, j’ai des doutes. Sur moi. Sur ma capacité à continuer de t’aimer sans être trop exigeant et sans être trop frustré. Parce que deux choses l’une, soit je t’aime et tu m’aimes et tout est parfait dans le meilleur des mondes ; soit je t’aime et, venant de toi, je ne sais pas si c’est réciproque et alors… Et alors, tant pis si ça me fait mal tant que ça ne fait mal qu’à moi. Tant qu’aucune douleur ne vienne t’envahir. Parce que, tant que je t’imaginais dans l’amour absolu, tout me semblait magnifique... [Lire la suite]
30 mars 2020

gâcher mon confinement (billet non garanti sans coronavirus)

En réalité, je viens de comprendre que pire que le confinement, comme situation, il y a celles et ceux qui viennent vous le gâcher. Bon, déjà, même si je dois reconnaître que ce mode de vie en position recluse à 80% de mon temps me conviendrait presque parce que, après tout, ce n’est pas si désagréable que ça de rester un peu chez soi surtout si on n’a pas de problème de santé majeur (ou de problème majeur de santé ?), je dois également dire que j’ai un peu hâte de retrouver certaines bonnes vieilles habitudes : aller... [Lire la suite]

08 mars 2020

rien

Exceptionnellement, il n’y aura aucun billet aujourd’hui vu que je n’ai rien à dire. Il n’y a rien qui me vient à l’esprit et comme je sais que je peux ne pas être bon du tout dans ces cas-là, je ne vais pas m’obstiner ni m’acharner sur l’idée même de publier un texte comme si c’était vital pour moi. Car cela ne l’est pas du tout, bien au contraire. Je vis très bien sans rien à publier. Non, pardon, je rectifie : je vis bien sans rien à publier. Non, ça ne va encore pas : je vis sans rien publier. Mouais, on va dire que... [Lire la suite]
19 février 2020

homme à lunettes...

Le problème quand on doit choisir des lunettes, c’est qu’on essaie des montures sans les verres qui nous permettront d’y voir bien clair mais que, comme on ne porte pas ses propres binocles et comme on est très mauvais juge pour soi-même, on ne sait jamais si ce que nous dit le vendeur « celle-ci vous va très bien, elle est très en harmonie avec l’ovale de votre visage et elle vous adoucit le regard…» Tu parles, Charles ! En réalité, les montures sont vertes et vous détestez portez du vert, ça ne vous va pas du tout au... [Lire la suite]
05 octobre 2019

ma culotte pour fuites urinaires est vraiment jolie

Je me demande si je n’ai pas déjà utilisé le même titre pour un billet précédent, cette année* mais tant pis, si je me répète c’est justement parce que ma culotte pour fuites urinaires est vraiment très jolie. Non, elle n’est pas très jolie, excusez-moi, je me suis trompé. Elle n’est pas très jolie, elle est très, très jolie. Et peut-être même très, très, très jolie. Et retenez-moi, sinon, j’en ajoute encore des dizaines, des « très », quand je suis lancé, je suis capable de ne pas, de ne plus avoir de limites. C’est... [Lire la suite]
11 septembre 2019

avant toute chose et même avant le reste

Avant toute chose et même avant le reste, tout le reste, je dois écrire mon billet du jour pour demain. Dans quelques minutes, 18 heures sonneront au campanile de notre immeuble (je dis ça mais il n’y a pas de campanile en haut de notre résidence) et j’ai plusieurs options avant de dîner : finir de préparer ce dernier, écrire à Christian (j’ai reçu une lettre de lui, aujourd’hui, justement), lire le Télérama qui est également arrivé aujourd’hui, faire quelques parties de Free Cell sur mon ordinateur, aller aux putes ou ranger mon... [Lire la suite]