03 janvier 2015

les trois grosses

Tout d’abord, afin de respecter la tradition parce que, souvent, les traditions, ça a du bon (souvent, mais pas toujours…), je voudrais souhaiter une grosse année à tout le monde. Tant aux gens que je connais et qui me connaissent, qu’aux autres, aux anonymes qui me voient comme leur idole ou, plus simplement, comme leur star la plus absolue. Mais je n’oublie pas pour autant ceux que je ne connais pas et qui me connaissent de vue mais qui ne savent pas mettre un nom sur mon visage. Bienheureux les simples d’esprit. En tout cas, que... [Lire la suite]

31 juillet 2014

cinq strophes qui ne riment à rien

Quand on perd l’habitude d’écrire des vers, peut-on s’y remettre comme ça, de but en blanc, à brûle pourpoint et illico subito presto ? Je ne sais pas et je ne m’y risquerai pas aujourd’hui, surtout pas après une matinée de travail bien chargée et une heure environ avant d’aller voir mon coach pour une reprise en mains que j’attends tout en la redoutant. Au bout de trois semaines sans cours particulier… vais-je savoir m’y remettre mieux qu’à la poésie ? Ou bien ne serai-je qu’une simple larve ?... Parfois, pour ne pas... [Lire la suite]