21 juillet 2020

interférence (4)

Chaque jour, si possible avant 8h, je descends de mon cinquième étage et je me rends à pieds à la boulangerie qui se trouve à environ 300/400 mètres de là, mettons 350 mètres pour mettre (!) tout le monde d’accord. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il fasse beau, qu’il fasse jour, qu’il fasse encore nuit, j’ai la chance d’avoir un très bon boulanger et autant vous dire que j’en profite, il n’y a pas de raison de s’en priver. Tout est bon chez Jérôme B. dont je ne dirai pas le nom, par pudeur. Des crêpes, il y en a de toutes... [Lire la suite]

01 février 2020

boulangerie B3

Chaque jour, si possible avant 8h, je descends de mon cinquième étage et je me rends à pieds à la boulangerie qui se trouve à environ 300/400 mètres de là, mettons 350 mètres pour mettre (!) tout le monde d’accord. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il fasse beau, qu’il fasse jour, qu’il fasse encore nuit, j’ai la chance d’avoir un très bon boulanger et autant vous dire que j’en profite, il n’y a pas de raison de s’en priver. Tout est bon chez Jérôme B. dont je ne dirai pas le nom, par pudeur. 7h50. Bon, évidemment, il y a la... [Lire la suite]
13 décembre 2019

intelligence avec la Chine ?

« Accusé Stéphane G. vous êtes présumé innocent mais il n’empêche qu’on a de sérieuses raisons de penser que vous avez cherché à manipuler vos lecteurs et trices dans le dessein de recevoir plus de vœux d’anniversaire que de raison sous un prétexte qui nous semble fallacieux à défaut d’être compris voire connu. Avez-vous quelque chose à dire suite à ce préalable ? » « Votre honneur, vos doigts d’honneur, je crois qu’il y a méprise car je n’ai fait que jouer et user de mon droit de pudeur. » « C’est... [Lire la suite]
01 septembre 2019

il ferme les yeux quand il fait pipi, lui

Lui, je sais qu’il ferme les yeux quand il fait pipi. Je me suis déjà retrouvé face à lui alors qu’il avait besoin d’uriner et j’ai tout vu. Mais lui, non. D’ailleurs, mon souvenir est un peu flou car je me demande pourquoi j’étais face à lui. En général, quand on est envoyé en miction, on tourne le dos aux autres. Mais lui, non. Et en plus, non seulement il reste de face mais il ferme les yeux. C’est un cas, ce mec. En même temps, ça ne mange pas de pain, on est tous foutus pareil (à peu près, dans les grandes largeurs voire dans les... [Lire la suite]
17 août 2019

parlez-moi d’moi, y a qu’ça qui m’intéresse

Docteur, je viens vous voir parce que je ne sais pas trop ce qui m’arrive. Je ne sais pas si c’est une conséquence des canicules successives que nous avons subies, surtout moi mais en ce moment, je trouve que je ne parle que de moi. Je n’arrive pas à m’intéresser à autre chose qu’à ma petite personne. Comme si le reste du monde, comme si tout ce et tous ceux qui sont autour de moi n’existaient pas. Peu ou prou, comme disait Marcel. Et j’ai l’impression que je me complais dans cette situation. Tiens, pour vous prouver que je ne dis... [Lire la suite]
01 juillet 2018

vingt ans après, il n’y a plus de slip léopard

Vingt ans après. C’est le titre d’un roman d’Alexandre Dumas, le père, autrement appelé Alexandre Dumas père, parce que les choses sont vachement bien faites, même à l’époque où personne n’était connecté. A contrario, Alexandre Dumas, le fils, n’est pas autrement nommé Alexandre Dumas fils. Un peu comme si le fait que son père soit appelé père impliquait qu’on n’ait pas besoin de préciser fils pour son fils. En même temps (salut, Manu !), c’est un peu tant mieux car sinon, si on avait continué de les appeler par leur niveau de... [Lire la suite]

28 mars 2018

71.8 kilos

C’est le poids que je pèse, à quelques centaines de grammes près. Ça dépend du moment de la journée, de mon niveau d’énervement, de mes endormissements et donc de mes relâchements et de tout un tas de paramètres plus ou moins indépendants de ma volonté. Qu’y puis-je ? Rien. Pourquoi diable est-ce que je raconte tout ça ? Pourquoi diantre suis-je en train de donner mon poids comme ça, sans pudeur, à toutes celles et à tous ceux, pas nombreux, je l’admets, qui me lisent ? Parce qu’il me semble bien que ça n’engage à rien.... [Lire la suite]
26 novembre 2017

surtout, ne pas oublier le vinaigre blanc

Surtout, demain matin, en allant faire mes courses du lundi matin, il ne faut surtout pas que j’oublie de prendre du vinaigre blanc. Parce que sinon, ça va devenir critique, ici, si je tombe en rupture. Voilà, maintenant que je l’ai écrit, je pense que j’ai plus de chances de m’en souvenir. Tant pis si je l’ai écrit dans mon blog, ce qui ne regarde personne et en plus, ce qui n’intéresse personne. Mais après tout, la mode étant de ne plus avoir aucune pudeur nulle part, je ne vois pas pourquoi je ne m’y mettrais pas, moi aussi.... [Lire la suite]
12 juin 2015

mes fils, ma bataille

Sous des couverts d’histoires de ma vie, de ma vie privée, parfois, qui m’arrivent et que je raconte dans des billets, au fil de mes humeurs, il faut savoir que je ne raconte pas tant de choses que ça sur moi, en réalité. Parce que je peux aussi donner l’impression de… de donner le change mais, pour tout ce qui me concerne directement, c’est la plupart du temps à mots couverts ou alors, partiellement inventé. Comme quand on s’invente sa propre légende. Jamais vous ne trouverez quoique ce soit de véritablement intime dans ce blog.... [Lire la suite]
22 novembre 2014

Chibrette (1)

Chibrette, non, ce n’est pas le nom d’une chienne ou d’une chatte, c’est le surnom d’une de mes collègues et même ma collègue fille la plus proche de moi, géographiquement. Elle fait partie de la même équipe que moi et parfois, nous pouvons nous remplacer l’un, l’autre mais à la base, nous ne faisons pas le même travail. Chibrette, comme son nom ne l’indique pas, est une petite brune avec de quoi affoler la plupart des mâles de l’entreprise mais moi, vous me connaissez, je suis boulot, boulot et donc, je ne tiens pas compte de ses... [Lire la suite]