23 mai 2019

et si je brouillais les pistes ?

Toujours dans le cas hypothétique, jusqu’à preuve du contraire, où je serais amené à rencontrer ou revoir (vingt ans après) un lecteur ou une lectrice, ça fait plusieurs billets où je sème des petits cailloux comme autant d’indices pour préserver mon goût pour un certain confort (on l’aura tous compris, je suis plus pour un hôtel 4 étoiles comme le Monte Tauro à Taormina, en Sicile que pour le Camping 4 étoiles aussi de la Clape, au Car d’Agde. Ce qui n’est vraiment pas gentil de ma part vu que je ne connais pas ce dernier alors que... [Lire la suite]

28 avril 2017

j’avoue que j’ai (un peu) peur

Tout comme il existe des plafonds de verre qui n’arrivent pas à sauter sans qu’on s’explique vraiment pourquoi, je ne sais pas réellement justifier ce sentiment de crainte qui m’habite un peu plus fort de jour en jour depuis dimanche. Oui, parce que dimanche soir, une fois le moment d’euphorie passé, je suis retombé dans le réel. Dans la crudité de la vérité du quotidien. J’ai eu du nez quand j’ai dit que je m’étais abstenu d’ouvrir une bouteille de Prosecco pour arroser une certaine victoire car il ne fallait évidemment pas brûler la... [Lire la suite]
25 octobre 2016

oui, la vie est un manège

Oui, ma vie est un manège, toutes les choses passent, vont et reviennent… Et mon manège à moi, c’est toi… On est mardi. Le lundi du pauvre. Le lundi du paumé du mardi. J’ai repris le travail, ce matin, après un week-end plutôt peu reposant. Une fois n’est pas coutume mais je me suis couché tard samedi et un peu moins tard mais quand même, dimanche. Heureusement, je n’ai fait aucun abus samedi soir, chez nos voisins, juste deux verres de Prosecco… pas de quoi me rendre dans une réunion d’alcooliques anonymes. En tout cas, ce n’est pas... [Lire la suite]
19 octobre 2016

m'en fous, j'aime pas ça

Bon, samedi soir, nous sommes invités par les voisins les plus immédiats puisque pour un peu, nous aurions la même porte d’entrée. Mais heureusement que non. Nos portes se frôlent mais ne se mélangent pas. Et chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.  Eux, leur appartement part vers la gauche et le nôtre, vers la droite. Et on ne s’entend jamais de l’un à l’autre. C’est déjà ça. Et donc, nous sommes invités samedi soir pour un apéritif dînatoire convivial et sympathique. C’est elle qui le dit, la voisine. Voisine 40 et... [Lire la suite]
23 septembre 2013

Poitou 1, Russie 0

J’ai longtemps cru que c’était la Russie qui en avait le monopole. Celui de son étymologie. Et je trouvais donc ça tout naturel qu’en allant boire un café dans un bistrot, je la jouais cosaque. Et ma foi, je ne me suis jamais posé plus de question que ça. Et même quand j’ai personnellement travaillé au Chêne Vert, pendant 3 mois, en 1981, j’étais employé de snack-bar et puis basta, je ne demandais rien d’autre. Si ce n’est de percevoir mon salaire, ce qui n’eut lieu que grâce à l’intervention d’un avocat lors de la liquidation de... [Lire la suite]
09 septembre 2013

séparer le bon grain

En vacances, j’aurais une légère tendance, une petite tendance, une tendance parfois un peu appuyée à boire un peu de vin rosé, éventuellement du champagne ou du prosecco. Et l’an passé, j’avais un peu exagéré en buvant un peu plus que de raison parce que les circonstances s’y prêtaient : un très bel appartement, une très grande terrasse sur la mer, mes parents, Arnold, pour la première fois, le patron, le président et Renée and Co. Et de fil en aiguille, nous avons pris des apéritifs, matin (non), midi (oui) et soir (encore... [Lire la suite]