22 juillet 2015

suçoter en dormant

On m’en avait déjà fait la remarque, il paraît que je tête ma langue en dormant. Je ne me rends pas compte de l’effet que cela peut produire, tout ce que je sais, c’est que je dois faire avec et faire comme si de rien n’était. En tout cas, c’est toujours mieux que de ronfler comme une locomotive à vapeur. Téter sa langue en dormant, tu parles, Charles si ça fait viril quand on approche la soixantaine et qu’on dort avec quelqu’un. Surtout avec quelqu’un qu’on aurait pu ne rencontrer que la veille. Parce que ça, ça ne peut pas se dire... [Lire la suite]