14 avril 2019

ça y est, c’est le week-end !

Comment vais-je savoir que je suis en week-end, désormais ? Parce que quand on travaille, on a des repères pour se régler au temps et aux jours qui passent mais quand ce n’est plus le cas, comment savoir quel jour on est, comment savoir si on est vendredi, samedi ou dimanche ? Justement, hier, je me suis cru dimanche car j’ai fait des courses le matin comme je le faisais, dans ma vie d’avant (merci Sophie !) chaque jour du seigneur. Et donc, après, je me suis cru un autre jour et ce matin, je me suis encore cru le même... [Lire la suite]

17 mars 2019

je n'ai pas une vie facile

Je n’ai pas une vie facile pour ne pas dire que j’ai une vie difficile. On est dimanche matin et à 6h30, j’ai déjà fait plusieurs choses (j’ai fait deux pipis, couler le café, mangé un morceau, écrit deux mails, parcouru une revue que j’avais presque terminée hier soir et pris un comprimé contre le mal de tête) et maintenant, je dois faire ma liste des menus jusqu’à jeudi prochain et, par voie de conséquence, ma liste de courses ad hoc (sauf que je ne prévois pas d’acheter du haddock, hein, qu’on ne se méprenne pas sur mes intentions,... [Lire la suite]
10 mars 2019

ça m’a fait (un peu) rire mais je me demande si ce n’est pas un peu vexant

Quand le président m’a dit « tu vas rire ! », je ne l’ai pas vraiment cru car dans le couple, c’est plutôt moi le clown et lui, il n’est pas toujours mon meilleur public mais là, pour une fois qu’il s’apprêtait à me dire quelque chose d’éventuellement drôle, je me suis préparé mais sans plus. Déjà, je savais que ça ne serait pas un jeu de mots. Je craignais seulement que ça ne soit quelque chose d’amusant par rapport à ses activités et là, j’avais des doutes mais j’ai fait l’effort d’arrêter de me déshabiller... [Lire la suite]
16 décembre 2018

en repensant à la séance d’hier, chez l’hypnopsy

Je suis rentré chez moi et j’ai repensé à la séance d’hier, chez le psychiatre-hypnotiseur afin de tenter de me réconcilier avec Noël et son cortège de festivités qui me laissent froid. Je ne vois pas pourquoi il s’obstine à vouloir me redonner le goût pour cette fête puisque c’est acquis que je peux très bien vivre sans même si je la subis à mon corps et à mon esprit défendants et puisque, heureusement, tout le monde n’est pas fait dans le même moule. Je revendique ma différence. Je revendique le fait que je ne veux pas entrer dans... [Lire la suite]
14 octobre 2018

on s’appelle et on se fait un opéra-bouffe

Cet après-midi, c’est ma rentrée culturelle. Un opéra, le premier de la saison. Non, pardon, plutôt une opérette. Non, je me suis encore trompé, d’un opéra-bouffe puisqu’il s’agit de la Périchole de Jacques Offenbach. Un opéra-bouffe mais j’ai prévenu le patron, avec qui je vais m’y rendre que j’aurai déjeuné avant car ça commence à 15h et ça dure au moins 2 heures et moi, je ne pourrai pas attendre tout ce temps pour manger. D’ailleurs, hier, je suis passé le voir dans l’après-midi, le patron et en partant, je lui ai crié : on... [Lire la suite]
20 juillet 2018

Dieu (s’il existe) reconnaîtra les chiens

Kali ! Shouka ! Pardon, Chouka ! Allez, revenez par ici, ce n’est pas propre, là-bas. C’est vraiment amusant de les voir courir comme des fous, surtout elle, en tête et lui, ensuite, qui essaie toujours de la dépasser mais il ne fait que la talonner. Ce qui n’est déjà pas mal… Je me demande s’ils comprennent quand je contracte leurs deux noms. Tiens, je vais ressayer, pour voir : Choukali ! Venez ici ! Bof, je ne sais pas s’ils n’ont pas compris ou s’ils vaquent juste à leurs occupations.... [Lire la suite]

25 mars 2018

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit qu’il ne fallait pas changer d’heure. Non seulement, j’ai très mal dormi mais en plus, je me suis réveillé très tôt, dans la nuit, comme si c’était un jour de travail alors que justement non. Et en plus, je n’ai pas réussi à dormir plus longtemps que 6h30, heure locale, c’est-à-dire 5h30, heure d’hiver. Je me suis donc levé fatigué. Heureusement, je n’avais pas grand-chose à faire ce matin, si ce n’étaient mes courses pour jusqu’à jeudi et ensuite, la promenade dominicale des chiens avec le patron. Avant un... [Lire la suite]
09 mars 2018

ChouKali

Tout à l’heure, je vais aider le patron pour aller chercher les chiens. Seul, il pourrait les tenir tous les deux en laisse mais c’est plus agréable quand on est deux. D’autant que la petite Kali, ce véritable mâle manqué, elle tire, elle tire, elle tire et pas que l’aiguille, ma fille, non, elle tire comme si elle était attirée par un aimant. Et moi, derrière, je cavale. Et ça fait sourire les badauds et les passants qui passent, quand ils voient un mec avec des cheveux blancs se faire mener par le bout du nez pas un petit bout de... [Lire la suite]
10 avril 2016

on n'est pas sérieux quand on a cinquante-sept ans

On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. - Un beau soir, foin des bocks et de la limonade, Des cafés tapageurs aux lustres éclatants ! - On va sous les tilleuls verts de la promenade. Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin ! L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière ; Le vent chargé de bruits - la ville n'est pas loin - A des parfums de vigne et des parfums de bière... Est-on plus sérieux quand on en a dix de plus ? J’aimerais revenir à cette époque, bénie et maudite d’entre toutes, où je menais... [Lire la suite]
16 octobre 2014

quelques minutes suffiraient

Bill lui avait dit qu’il serait là pour la visite de l’éventuel acheteur. Jessica l’avait remercié sans oublier de lui rappeler qu’elle ne craignait rien. L’homme avait été très courtois, très comme il faut et il n’y avait rien à craindre de lui. Et d’autant moins qu’il lui avait posé des questions bien précises, pas comme toutes celles posées par ceux qui ne font que se renseigner comme pour passer le temps. Et comme elle avait déjà reçu deux ou trois autres acquéreurs potentiels, elle se sentait parfaitement capable de le faire... [Lire la suite]