10 janvier 2021

oui, je vais continuer de te laisser

Oui, tu as raison, je vais continuer de te laisser, c’est mieux pour tous les deux. Tu as bien vu qu’avec moi, c’est tout ou rien. J’apparais, je disparais et je réapparais et soudain, j’en veux toujours plus. Alors, oui, le mieux, c’est que je fasse profil bas et que je continue de te laisser. Ça ne veut pas dire que je n’ai plus envie de te voir, ça veut dire que je veux créer un manque. Ne pas tomber dans une urgence routinière. Ne pas me précipiter à la moindre annonce de la moindre pluie. Ne pas venir sous tes fenêtres à miauler... [Lire la suite]

01 janvier 2021

bonne année mon cul !

Je crois que cette année, je ne vais pas prendre le risque de la souhaiter bonne à qui que ce soit ou alors, uniquement aux gens que je n’aime pas. Vu ce qui s’est passé en 2020, alors que très naïvement et très sincèrement, il y a pile un an, j’ai dit à tous mes proches : bonne année et bonne santé, quand on voit comment on en a chié des ronds de chapeau pendant 10 mois, je me dis que soit ça ne fonctionne plus, les vœux, soit j’ai la guigne et je porte malheur à qui n’en veut. Alors, je crois que je vais faire profil bas et me... [Lire la suite]
08 mars 2017

journée de la femme

Ça fait quarante ans que le 8 mars existe en tant que journée (internationale) de la femme mais en vérité, le 8 mars, ça existe depuis bien plus longtemps que ça, c’est normal, le 8 mars était là avant les féministes. Enfin je crois. Si quelqu’une n’est pas d’accord, qu’elle le dise. Ou qu’elle se taise à jamais. En tout cas, en cette journée spéciale où pour moi, il est inapproprié de leur offrir un bouquet de fleurs car ça démontre justement qu’on n’a rien compris, moi, j’ai envie de leur rendre hommage. Ne pas leur lancer que des... [Lire la suite]
27 mai 2016

pas à découvert

Ça fait drôle d’effet, comment vous dire ? Hier, quand je suis allé chez mon courtier pour régler un point de détail bloquant en vue de l’obtention du prêt bancaire pour le nouvel appartement (l’assurance du président, pour ne rien vous cacher), je me suis trouvé nez à nez avec la tête du cortège de la manifestation du jour, à l’angle de la rue de Cursol et de la place de la République. Je vous jure que quand vous vous trouvez face à eux, vous faites profil bas. Et pourtant, en entendant leur barouf depuis un moment, sans les... [Lire la suite]