28 novembre 2018

animal lecteur

Caresser les membres de son lectorat. Cela peut-il être une action douteuse d’un point de vue de la morale ? Ça dépend, ai-je moi-même envie de répondre. Ça dépend de quoi ? Demandé-je aussitôt. Ça dépend si ça dépasse ou si ça ne dépasse pas. En tout cas, ce matin, au travail, alors que j’étais concentré comme jamais (sauf peut-être quand j’ai travaillé chez Nestlé, je ne sais plus trop quand, exactement. Il faut dire que ça remonte à si loin mais revenons à nos moutons de Panurge), un de mes collègues préférés est venu de... [Lire la suite]

21 mars 2018

le deux-millionième

Je crois que je n’avais jamais écrit ce nombre-là, de toute ma vie.  Le deux-millionième. Putain, ça fait deux millions ! Vous vous rendez compte ? Deux millions ! C’est comme si j’avais deux fois un million ! Enfin non, ce n’est pas comme si j’avais deux fois un million, c’est exactement deux fois un million. Doublement millionnaire. Je n’avais même jamais rêvé que ça m’arrive un jour. Sauf peut-être depuis quelques mois mais, c’était juste comme ça, sans y prêter plus attention que ça. Je n’y pensais pas... [Lire la suite]
03 juillet 2017

la contre-déclaration

Il faut que vous le sachiez afin qu’il n’y ait aucune équivoque entre nous, vous ne m’intéressez pas. Jamais mon regard ne s’est porté sur vous avec quelque arrière-pensée que ce soit. Jamais je n’ai imaginé quoique ce soit entre nous d’autre que purement professionnel et encore, sans aucune relation amicale au milieu de notre état de collègues respectifs. Jamais nous ne sommes sortis boire un verre ensemble. Jamais nous n’avons pris un repas ensemble, ni déjeuner ni dîner. Quant au petit-déjeuner, c’est carrément de la... [Lire la suite]
19 décembre 2016

le revanchard du petit matin

Ce n’est un secret pour personne, autour de moi, je suis un lève-tôt. Par obligation du mardi au samedi puisque c’est pour aller travailler. Par nature voire par plaisir, les dimanches et les lundis. Sauf incident. Rarissime. En semaine, donc, pour des raisons professionnelles, je me lève entre 3h et 3h45, selon les jours, les saisons et le travail potentiel qui m’attend. Peut-être me lèverai-je encore un peu plus tôt en fin de semaine, à l’approche de ce foutu Noël et la semaine prochaine, pour la St Sylvestre. Ce n’est jamais la... [Lire la suite]
01 décembre 2016

mes meilleurs collègues

Il y en a, quand on pense à eux, ça fait du bien et je ne parle pas forcément de son conjoint, de sa meilleure amie ou de son meilleur ami ou de certains membres de sa famille, non, je parle aussi de celles et ceux qui sont parfois, souvent moins proches mais présents quand même. Et la plupart du temps (ou de temps en temps), à leur corps et à leur esprit défendant. J’en veux pour preuve certain(e)s collègues de travail. En tout cas, en ce qui me concerne. Et là, j’ai envie de parler d’eux, à mots couverts et à discrétion. Il y en a,... [Lire la suite]
12 octobre 2016

le poinçonneur des Lilas

Je suis le poinçonneur de Lormont. Dans le cadre de mon travail, j’ai souvent l’occasion de perforer des liasses de papier afin de les archiver. Et pour ce faire, j’ai une trouilloteuse, comme on dit. Pas une de compétition mais pas loin. Et depuis deux ans, je conserve tous les confettis qui sont dans le réservoir de l’appareil et donc, régulièrement, je le vide dans des boîtes spéciales, que j’ai dédiées à l’emmagasinage de ces petits ronds de papier. Pour la majorité des gens, ils ne sont pas très festifs car majoritairement blancs... [Lire la suite]
06 mai 2016

les gros bras

Aujourd’hui, je vais remplir une mission d’intérim pour quelques heures. Je vais jouer aux déménageurs. Enfin non, je vais jouer au déménageur. Pas besoin de pluriel quand je parle de moi. Je sais bien que j’ai des gros bras (mentalement) mais pas au point de me croire être deux ou trois personnes en une seule. Je vais donc jouer au déménageur. Au charroyeur. Au transbahuteur. Au camionneur. Au transporteur. Nous serons trois dans un Citroën Jumper et je vais me la péter mollement en faisant croire que je suis un fort à bras mais en... [Lire la suite]
04 avril 2016

Édouard et Marie-Claude

Il y a des gens qu’on trouve sympathiques, comme ça, dès le premier abord et ça se confirme au fil du temps, quand on a l’occasion de les connaître un peu mieux. C’est toujours agréable de ressentir ce genre de choses envers quelqu’un et se dire qu’on ne s’est pas trompé. J’ai un cas comme ça dans mon quotidien professionnel. Nous avons embauché un vendeur, chez nous, il y a quelques mois et je me souviens très bien du jour où il est venu passer son entretien avec la chef des ventes et la D.R.H. C’est moi qui lui ai ouvert la porte,... [Lire la suite]
12 décembre 2014

la route 66

Hier, j’ai choisi de prendre tranquillement la route vers la 66. Pas celle, très célèbre des États-Unis, non, celle qui me mènera vers ma 66. Normalement, j’aurais dû dire mes 66 mais je préfère laisser ça au féminin, ça me semble plus doux. Et tant pis si c’est un cliché. Parce que ça m’a amusé de me dire que si cette année, j’avais pioché un domino en double 5, la prochaine fois que ça m’arrivera, ce sera forcément en 2025. Ce qu’il fallait démontrer comme disait l’autre, là, le matheux. Et c’est encore amusant, à mon goût, de voir... [Lire la suite]