24 août 2019

je croyais qu’on les appelait les Biscarrots et les Biscarrottes

Pendant très longtemps, j’ai cru que les habitants de Biscarrosse s’appelaient les Biscarrots et les Biscarrottes alors que c’est complètement faux. Parce que les habitants de Biscarrosse s’appellent les Biscarrossais et les Biscarrossaises. Ni plus, ni moins. Mais je trouve ça nettement moins joli et moins amusant de dire Biscarrossais que Biscarrots. Et surtout Biscarrossaises que Biscarrottes. Parce que franchement, vous pourriez faire des jeux de mots avec Biscarrossais et Biscarrossaises, vous ? Moi pas. En tout cas, jusqu’à... [Lire la suite]

27 juillet 2019

la disparition et les revenentes

Bon, comme prévu, il a plu et dans « il a plu », il n’y a pas un seul « e », c’est déjà un bon début si on me demande d’écrire un texte sans la voyelle la plus utilisée dans la langue française. Mais ce n’est pas ce qu’on attend de moi avec le jeu « cap-pas cap » (encore une fois, pas une seule lettre « e »), n’est-ce pas « mon cher Philippe » (et là, pas une seule fois la lettre « a ») ? Parce que moi, si on me demande d’écrire une histoire en éliminant une ou plusieurs... [Lire la suite]
30 avril 2019

c’est clair, il y avait un virus !

Il avait raison, le gars qui m’a dit ça, je devais avoir un virus et même si j’étais sûr que non, en passant mon ordinateur à la loupe, hier, avec CCleaner, ça m’a dit qu’il y avait plein de fichiers et de pages douteuses à supprimer. Alors, c’est ce que j’ai fait, ça m’a détruit tous mes historiques, cookies et autres fichiers/dossiers qui méritaient d’être nettoyés. Et ce matin, ça semble aller plutôt bien, nous nous sentons comme neufs, le PC et moi. Et non seulement neufs (alors que nous ne sommes que deux) mais de meilleure... [Lire la suite]
23 avril 2019

ma passoire a trop de trous

Toutes les passoires dont je me sers ont trop de trous. Vraiment. Et si j’avais su, je ne les aurais jamais achetées. Ou alors, j’en aurais choisi qui ont nettement moins de trous. Du genre avec un seul trou, par exemple. Mais est-ce que ça s’appellerait encore une passoire si elle n’avait qu’un seul trou ? Ça s’apparenterait plutôt à un entonnoir. Et à l’inverse, un entonnoir avec plein de trous, ça pourrait faire illusion et être considéré comme une passoire. Et moi, là, à l’instant précis où j’écris les premières lignes de ce... [Lire la suite]
07 novembre 2017

le million, le million, le million !

Je savais que ça allait avoir lieu aujourd’hui et j’avoue que j’étais limite fébrile à l’idée de ne pas être là au bon moment, au moment adéquat. Parce que ça faisait déjà plusieurs jours que je me doutais que ça n’allait pas tarder. Incessamment sous peu, comme disent certains. Et hier, j’en ai eu la confirmation, je savais que ça allait être pour aujourd’hui, mardi 7 novembre 2017. Ou, 7/11/17, si vous le préférez en chiffre. Et si je vous disais qu’en arrivant à la maison, tout à l’heure, j’en ai tout de suite parlé au président... [Lire la suite]
18 octobre 2017

les journalistes et eux-mêmes

Pour moi, ce n’est pas le président Macron qui a coupé la parole à madame Coudray mais bel et bien l’inverse. Et même si c’était pour la bonne cause du respect du timing, quand on a posé une question à quelqu’un, on attend qu’il ait fini de répondre avant de continuer. Mais ça, les journalistes, ils ne savent plus faire. Le plus important, pour eux, c’est d’avoir la bonne personne en interview, poser des questions politiciennes, parler des petites phrases, balancer un ou deux sujets qui créent de la polémique et surtout, surtout,... [Lire la suite]
27 avril 2017

en mode pause

Légèrement plus de 16h, je me relève, dans le sens que je me lève de nouveau. Ça fait deux fois, aujourd’hui. Une première, à 3h du matin et une deuxième à 16h. Je n’ai pas dit une première et une seconde car rien n’est dit que je ne me lèverai pas une troisième fois, en ce 27 avril, jour mou s’il en est, en ce qui me concerne. Il y a des jours comme ça. Un lendemain de fête, hein, maman ? Contrairement à d’habitude, j’ai plutôt bien dormi et certainement d’une seule traite, la nuit dernière et c’est bel et bien la petite... [Lire la suite]
21 mars 2016

le calesson du masson

Vous ne savez pas ce qui m’arrive ? J’ai perdu ma cédille et du coup, je ne peux plus écrire correctement aucun mot qui en comporte une. Alors, je suis obligé de biaiser (on dit que je suis un bon biaiseur mais il n’y a pas pire juge que soi-même) et d’écrire les mots concernés comme je peux, c’est-à-dire à la va-comme-je-te-pousse. Tu parles d’une épreuve pour un mec comme moi, plutôt attaché à la langue française et plutôt sensible à l’orthographe. Ça me fait mal aux tripes mais de toute fasson, je n’ai aucun moyen de faire... [Lire la suite]