25 mai 2017

je pars, avec le programme de l'opéra

Je pars… Destination Bahia, Buenos-Aires ou Cuba Je m’apprête à faire ma valise. J’attends que le président se lève pour ne pas faire de bruit. Tout comme pour le lave-vaisselle. Je ne vais pas le vider pendant qu’il dort. Alors, je suis sur l’ordinateur, de bon matin, pendant que la porte-fenêtre de la terrasse est grande ouverte, que j’entends les oiseaux chanter et parfois, un avion dans le ciel, par-dessus les toits. Un avion qui vole pour quelque part. Destination Bahia, Buenos-Aires ou Cuba… Non, moi, ce sera destination... [Lire la suite]

02 avril 2017

finalement, j’ai bel et bien succombé

Évidemment, j’ai bel et bien succombé. J’ai fait un écart de conduite vis-à-vis de mon Captur en allant essayer une Ford B-Max, la voiture qui a deux ailes à l’arrière mais qui ne vole pas. Elle est juste très adaptée à mon hyperactivité et à mon besoin d’aller toujours un peu plus vite que les autres. Parce que le modèle de Captur que j’ai acheté, il y a un an et demi, ce n’était pas un modèle assez puissant pour moi. Je ne m’en suis pas rendu compte tout absorbé par le coup de foudre ressenti pour cette voiture, quand je l’ai vue.... [Lire la suite]
24 mars 2017

Auf dem Weg der Rückkehr

Quand on est sur la route du retour, même si nous ne sommes qu’un vendredi et que je ne reprendrai le travail que mardi matin, on sait que c’est déjà la fin des vacances. On aura beau se dire qu’il reste encore un peu plus de trois jours un peu tranquilles, on sait que c’est inéluctable et que rien n’y pourra faire. Quand on n’est pas en retraite, c’est ainsi que les choses se passent. À chaque fois que je vois Arnold et que nous nous quittons, car il faut bien se quitter, à chaque fois, j’ai la gorge serrée et une terrible envie de... [Lire la suite]
06 mars 2017

in medio stat virtus

In medio stat virtus, c’est une citation latine qui signifie non pas “et au milieu, coule une rivière”, ni “faites-moi la raie au milieu, s’il vous plaît, monsieur le coiffeur » mais « la vertu est au milieu. » Oui, mais au milieu de quoi ? Au milieu de la rivière qui est au milieu ? Au milieu du crâne ? Non, la vérité est au centre, pas dans les extrêmes. Déjà, dans l’Antiquité, on savait cela alors pourquoi changer une équipe qui gagne depuis si longtemps ? Au cas où certains ne le sauraient pas,... [Lire la suite]
26 février 2017

premier entré, premier sorti

Je revendique le droit de se tromper quand on choisit un film à voir au cinéma. C’est exactement ce qui m’est arrivé, ce matin. Parce que, en ce dimanche, oui, j’ai choisi d’y aller à la première séance, avant le déjeuner. J’avais laissé mes consignes au président pour allumer le four à 12h30, y glisser dix minutes plus tard le plat que j’avais préparé, afin de nous permettre de prendre notre repas à une heure encore correcte. Et compte tenu que j’allais d’abord à mon marché de la place Pey Berland, ça me faisait toute une matinée en... [Lire la suite]
14 février 2017

lundi, fin d'après-midi

Nous sommes lundi, fin d’après-midi. Il pleuviote. Je vois ça aux dalles de la terrasse qui sont bien mouillées et à cette heure-ci, ça ne peut pas être de la rosée matinale. À moins qu’il existe de la rosée vespérale, ici, au cinquième étage de la résidence la Factory. Mais non, je viens de mettre le nez à la fenêtre et j’ai tendu la main, j’ai senti des gouttes de pluie. Pas une grosse averse, non, une espèce de précipitation humide qui n’est là que pour embêter les gens. Même si à cette heure-ci, à 18h15, un lundi, ça ne porte pas... [Lire la suite]

07 janvier 2017

la reine des

Non, ça n’était absolument pas prévu. J’avais même dit non. Non à ce qu’elle vienne en fin de matinée car je ne voulais pas avoir à préparer le déjeuner pour trois, un samedi midi, en sachant que la troisième est quelqu’un que je ne considère pas assez comme intime. Et j’avais dit non à la fin de l’après-midi car je ne voulais pas préparer le dîner pour trois un samedi soir pour quelqu’un de que je ne considère pas comme… euh, je vais éviter de me répéter inutilement, d’accord ? Alors, quand le président m’a dit qu’elle... [Lire la suite]
12 décembre 2016

cinq centimes plus cinq centimes plus deux centimes

C’est le début de la fortune. Il m’aura attendu tout ce temps pour que l’argent commence enfin à couler à flots dans ma bourse. Il était temps, à un peu moins de cinq ans de la retraite (si tout va bien), je vais pouvoir commencer à capitaliser de façon optimale et espérer m’en sortir honorablement quand je ne serai plus dans le circuit de la vie active. Pourquoi annoncé-je ça comme ça, un lundi après-midi de décembre ? Parce qu’il m’est arrivé une chose incroyable hier. Et aujourd’hui. Une série de choses incroyables. Et quand... [Lire la suite]
30 novembre 2016

ça sent l'hiver

C’est l’hiver qui frappe à notre porte, mes amis, allumons un bon feu… Oui mais non, parce que moi, chez moi, je n’ai pas de cheminée, alors pas question d’allumer un grand feu. Au mieux, je peux allumer le four et laisser la porte ouverte, avec un peu d’imagination, on pourra se dire que c’est comme un âtre dans lequel brûlent des bûches. Mais je n’ai même pas la place d’installer deux fauteuils devant… quant à la peau de bête, autant oublier. Par terre, elle serait trop basse car le four est lui-même trop haut. Non, franchement, le... [Lire la suite]
09 novembre 2016

mal à mon Amérique

Ai-je simplement le droit de dire, d’écrire ça ? Oui, je le pense. J’ai mal à mon Amérique. J’ai mal à mon rêve américain. Toutes proportions gardées, j’ai la désagréable impression de me retrouver comme le matin du 22 avril 2002, chez nous en  France. J’ai mal à la tête, un peu comme si j’avais la gueule de bois. Vox populi, vox dei. Dont acte, alors. Oui, dont acte mais ça n’est pas de gaieté de cœur. Je reste persuadé qu’il ne va pas relever le niveau et que, contrairement à ce qu’il a voulu laisser croire, il ne fera... [Lire la suite]