28 mai 2018

1068 tasses pour 128,80 litres

Entendons-nous bien afin que les choses soient bien claires : je ne suis pas un forcené des calculs, loin de là. Non, pardon, je ne suis pas un forcené que de certains calculs ni quelqu’un qui aime particulièrement les routines dans ce qu’elles ont de plus absolu. Il n’empêche que pour certaines choses du quotidien, j’aime bien que les choses soient un peu, beaucoup, passionnément toujours les mêmes. Et pour le café du matin, la règle est la suivante : du mardi au vendredi, je prépare la cafetière pour trois tasses car je n’en... [Lire la suite]

14 mai 2018

on annonce beaucoup de gris et d’humidité

Ça ne se présente pas sous les meilleurs auspices, ces quelques jours de vacances. D’un point de vue météo, parce que du côté Eurovision, c’est mort depuis samedi soir, presque dimanche. Quand je pense que même les pays limitrophes de la France ne nous ont donné aucun point ou si peu ! Alors que les autres, ils votent beaucoup en tenant compte des considérations géopolitiques. Non, finalement, nous, on ne doit vraiment pas beaucoup nous aimer pour avoir eu un score si moyen. Moi qui m’étais dit qu’avec l’effet Macron, peut-être... [Lire la suite]
06 mai 2018

un déjeuner de soleil

Eh bien, ça aura pris le temps mais on y sera quand même arrivé. Ça doit bien faire quinze jours à trois semaines qu’on a ouvert la terrasse (sorti le salon de jardin de sous sa bâche hivernale, fait les plantations dans les jardinières et divers pots sauf aux roses, nettoyé les dalles…) mais on n’avait pas encore eu l’occasion de déjeuner dehors. On avait juste pu se mettre dans un relax pour lire ou dormir ou encore, s’attabler pour faire des mots croisés ou autre. Mais là, ça y est, c’est fait. Pendant que je terminais tout ce que... [Lire la suite]
28 avril 2018

tout jaune pendant vingt minutes et de moins en moins jaune pendant trente minutes

Aujourd’hui, c’est jour du gras. C’est samedi gras. Une fois de temps en temps, ça ne peut pas faire plus de mal que le sucre. Alors, comme le sucre, je n’en abuse pas, sauf occasionnellement, là, j’ai décidé de mettre en pratique le fait de manger plus de lipides que de glucides. Car les premiers permettent d’absorber les derniers, d’après ce qu’on dit depuis quelques mois. Et là, pendant vingt minutes, le temps que les frites cuisent dans le four, toute jaunes, je vais commencer à préparer la poêle pour les œufs au plat, avec,... [Lire la suite]
25 avril 2018

les traces d'un crime ?

Ça m’a un peu surpris, tout à l’heure. Je suis rentré du travail, vers 11h30 et je suis allé me raser directement avant de prendre une bonne douche de derrière les fagots (c’est une image) car à 16h, j’ai rendez-vous chez mon généraliste pour un rappel décennal du vaccin DTP et bon, même s’il ne s’agit que d’une consultation qui ne devrait pas s’éterniser, on ne sait jamais, mieux vaut être irréprochable quand on va chez son toubib et le fait de bien le connaître (et réciproquement) ne change rien à l’affaire, on se doit d’être... [Lire la suite]
20 avril 2018

et on a le droit de ne pas être d’accord avec la minorité silencieuse ?

Bon, ça, c’est fait. Et plus vite que ce que j’aurais pu imaginer. Surtout de la part du président. D’accord, je reconnais que je lui ai un peu forcé la main mais si je ne l’avais pas fait, on en serait encore aux tergiversations du genre : « On y va aujourd’hui ou demain ? Aujourd’hui, c’est bien mais demain, aussi. Et si on ne le fait pas tout de suite, ça va encore traîner. Alors que si on peut, ça serait bien de prendre encore un peu de temps pour la réflexion. Et si ça se trouve, ça va faire comme d’habitude, entre... [Lire la suite]

23 février 2018

du haut de mes douze ans chétifs

C’était en 1972. L’année scolaire qui allait de septembre 1971 à juin 1972. J’avais douze ans et j’entrais au lycée Denfert-Rochereau, section collège, à St Maixent, dans les Deux-Sèvres. Une nouvelle année dans un nouvel établissement avec des nouveaux professeurs et peut-être des nouveaux camarades mais ça, ce n’était pas gagné d’avance. Ça ne me dérangeait pas outre mesure car j’avais déjà commencé à écrire des histoires dans lesquelles j’avais vraiment des amis même parmi certains profs ou pions. J’étais comme ça, moi, je... [Lire la suite]
20 février 2018

versus Emma Gonzalez

Quand c’est écrit, c’est écrit. Je n’étais déjà pas très content de mon billet d’hier, très moralisateur dans le mauvais sens du terme mais en plus, si je compare mes trois malheureux paragraphes au discours d’environ 10 minutes d’ Emma Gonzalez, aux États-Unis, forcément, je ne fais pas le poids contre une petite jeunette aux cheveux ras qui a une fougue comme ça et un talent indéniable pour s’adresser directement au président Trump sans faire de langue de bois, a contrario de ce dernier. Moi, quand j’ai entendu des extraits de ce... [Lire la suite]
30 janvier 2018

se chasser le chul

Ce n’est pas très facile à prononcer si on mange du potage aux vermicelles en même temps. Ou alors, on prend le risque d’en mettre partout. Mais bon, je ne voulais pas jouer à défier la censure en ne mettant pas de « h » après chaque « c » dans le titre de ce billet. Du coup, j’ai déterré le « h » de guerre.  Tout ça pour dire qu’hier, je me suis chassé le chul en portant un colis de 45kg avec le président, qui n’est pas trop fait pour ça et qui n’avait, de toute façon, pas très envie de le... [Lire la suite]
12 janvier 2018

vite, vite, vite

Vite, vite, vite, que je me dépêche d’écrire quelque chose car pour après, comme je me suis fait une promesse, j’aimerais bien la tenir. Je me suis promis de me payer une énorme tranche de sieste. Une grosse part du gâteau du sommeil postprandial. Voire postméridien. Car je n’attends que ça depuis que je me suis levé, ce matin. Je n’attends que ça ou presque. Entre temps, je suis quand même allé travailler, j’ai fait mes un peu plus de sept heures, un temps un peu court quand le business est fatigué et après, je suis allé faire mes... [Lire la suite]