21 septembre 2014

la seconde journée

Finalement, ces deux derniers jours (hormis hier matin, où j’ai travaillé comme tous les samedis, en temps normal), auront été très chargés en termes culturels et artistiques. Deux films, un hier et un aujourd’hui et plusieurs monuments ou lieux du patrimoine que je suis allé, que nous sommes allés visiter, avec le président. J’aurais dû écrire avec « l’ex-président » mais ça n’aurait pas changé grand-chose, d’une part et qui s’en est réellement rendu compte, d’autre  part ? Enfin bref, je suis allé voir « Bon... [Lire la suite]

17 septembre 2014

pervers

- Vous savez, monsieur le Président, mon client est resté un grand enfant un peu attardé qui a besoin qu'on l'aime et qu'on lui montre. Il aurait besoin d'être intégré dans une vraie famille pour l'entourer d'affection, de soins et d'amour. Et non plus vivre dans cette misère morale et affective. Je vous rappelle que sa mère était alcoolique, son père tait pédophile, son frère est un braqueur récidiviste et sa sœur, une pute toxicomane. - Au vu de tout ça, ne trouvez-vous pas, monsieur le Président, que mon client a des circonstances... [Lire la suite]
05 septembre 2014

variation autour d'une vielle anglaise

Je pense qu’il serait souhaitable de faire le point sur ma récolte, sur la première partie de ma récolte, en quatre jours de ramassage. C’est aussi pour fixer mes résultats que je les note ici alors que je sais très bien que ça n’intéresse personne ou si peu de monde. Si je récapitule, donc, dimanche : 22 ; lundi 99 en deux fois ; mardi : 52 et mercredi : 70. Et pourtant, autant vous dire que le cœur n’y était pas plus que ça, mercredi alors que j’ai battu mon record en une seule prise. Et ça nous fait donc un... [Lire la suite]
31 août 2014

vagues impressions

Je suis en train de regarder l’océan, les vagues et le quelques petits phoques qui attendent de pouvoir se lever sur l’eau. J’ai petit déjeuné après avoir dormi jusqu’à 8h25. Une anormalité quand on me connaît. Une heure très tardive. Comme si la journée était déjà à moitié terminée sans que je n’en aie rien vécu. Mais ça va aller. Je suis sorti pour acheter une baguette de pain frais. J’ai mangé des tartines sur la terrasse en faisant attention à ne pas faire plus de bruit que les vagues avec ce pain croustillant. J’ai vu quelques... [Lire la suite]
26 août 2014

les souris dansent

C’est franchement du grand n’importe quoi. Dès qu’on a le dos tourné, alors que j’aurais dû m’en douter, ils n’ont fait que des bêtises, « des bêtises quand je ne suis pas là » et moi, hier soir, il y en avait partout et autant vous dire que pour moi, le lundi soir, un peu sacré, c’est comme si c’était mon dimanche soir si j’étais quelqu’un d’autre, veille de reprise pour une semaine de travail, autant vous dire que, hier soir, je n’avais pas spécialement envie de tout ça alors que j’avais déjà toutes mes affaires à ranger.... [Lire la suite]
27 juin 2014

y a des marins qui meurent

Dans le port d’Amsterdam, y a des marins qui naissent et des marins qui chantent. Et moi, j’ai découvert qu’il n’y avait plus de marins ou alors, je me suis trompé d’endroit. Ou je me suis trompé d’heure. Ou d’époque. Je n’ai rien ressenti d’enthousiasmant comme je pouvais m’y attendre avec ce que j’en savais, avec ce qu’on m’en avait dit, avec ce que Brel nous en avait chanté. Bien sûr, il y a toujours les canaux et ces maisons étroites et parfois comme dégingandées voire bâties par des architectes qui auraient perdu la notion de... [Lire la suite]

18 juin 2014

avant un plat pays

La veille d’un départ en vacances. En temps normal, je serais très excité. Dans ma tête. Excité comme un époux juste marié. Là, je n’ai même pas conscience de partir demain. De prendre l’avion demain. De toute façon, je n’ai aucune conscience de rien depuis quelques jours. Je suis comme le Costa Concordia. Je n’arrive plus à faire surface et c’est à peine si je tiens debout sur mes jambes. Sur mes nageoires. Vu que j’ai la sensation d’évoluer dans des eaux troubles. Et de me faire des queues de poisson à moi-même. Difficile de se... [Lire la suite]
16 juin 2014

un seul être vous manque

Tout le monde est parti et ça fait très bizarre, soudain, de se retrouver seul, non, de se retrouver seuls. Tout est rangé. Tout est plié. Tout est rentré dans l’ordre. Un ordre apparent. Un calme tout aussi apparent. Toute la pression accumulée depuis plusieurs jours est en train de s’évacuer par la soupape de sécurité et me laisse dans un état un peu second. Alors que j’ai toujours pensé être le premier. Je l’ai toujours pensé et je l’ai toujours rêvé. J’ai toujours vécu pour ça. Ne pas seulement être aimé mais être préféré. Le... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
09 juin 2014

cent quatre-vingt-quinze ?

C’est drôle, un lundi matin aussi calme. Pour moi, qui ne travaille jamais le lundi (sauf cas exceptionnels comme une veille de 14 juillet ou de Noël et de Jour de l’An), ça ne change pas grand-chose, a priori mais un peu quand même, oui. Mais ce matin, c’est nettement plus étrange, moins normal, moins routinier. Il n’y a personne sur les quais du tram, à 7h30, pas beaucoup de rames non plus, par rapport à un lundi normal. Un jour exceptionnel pour tout le monde, un jour banal pour moi. Et que fait-on dans un jour banal pas pour... [Lire la suite]
28 mai 2014

générale

Au théâtre, on dit d’une générale, que c’est une avant-première parce qu’une avant-première, c’est plutôt (comme le chien de Mickey) devenu une première. Comme d’habitude, pourquoi faire simple quand on peut se prendre la tête. Et donc, aujourd’hui, ce sera un jour de générale, en ce qui me concerne, en ce qui nous concerne, au président et à moi parce que ce soir, c’est l’unique représentation de sa pièce annuelle et j’y assisterai en tant que membre à part entière. Oui, oui. J’ai ma carte de membre actif. Je ne sais pas encore... [Lire la suite]