25 mars 2021

ma mère à mobylette

Quelle énorme surprise que ce que j’ai appris, avant-hier, alors que je prenais le petit déjeuner avec ma mère, pendant que le président dormait encore et que mon père était toujours dans sa chambre 206, à Parthenay. Et les moments des repas, surtout celui du matin, quand on est encore un peu seuls au monde et parce que ce dernier commence à peine de tourner. Et là, nous avons parlé de papa, de l’époque où il était militaire jeune marié (à moins que ça ne soit l’inverse), il avait un vélomoteur pour se rendre à l’arrêt du car qui... [Lire la suite]

02 mars 2021

transpirer comme une vache

Avec le président, hier, je parlais de je ne sais plus quoi pendant que nous mangions quelque chose (mais quoi ?) et à un moment, je lui ai dit que j’avais transpiré comme une vache. Et j’ai marqué un temps d’arrêt car j’ai cru un instant que j’avais totalement inventé cette expression qui, a priori, en plus, ne voulait rien dire car rien n’a jamais prouvé que les vaches pouvaient transpirer. Et même après vérification dans mon ordinateur (qui sait beaucoup plus de choses que moi), apparemment, les vaches n’étaient pas sujettes à... [Lire la suite]
12 février 2021

sans aucune spécialité locale

Nous reprendrons la route pour Bordeaux après déjeuner, avec le président. Alors, comme il ne conduit pas (tout président qui se respecte a un chauffeur et moi, je suis le sien), j’ai déjà prévenu maman que ce midi, je voulais manger léger et surtout, continuer de ne pas boire. D’alcool, je veux dire. Oui, parce que depuis le 1er janvier, j’ai arrêté de boire. Non pas que j’aie pu être un buveur invétéré mais en société, avec des amis, avec certains proches, lors de certains repas, lors de certaines occasions, oui, je pouvais boire un... [Lire la suite]
11 février 2021

je ne m’étais pas beaucoup trompé

Finalement, hier matin, en écrivant sur ce qui pouvait se passer hier soir, après le dîner, avec ma mère et le président, je ne me suis pas beaucoup trompé. À deux ou trois nuances près, je suis tombé pile poil dans ce qui s’est passé. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai des dons de voyance car je n’y croirais pas moi-même mais à ce stade-là, le doute est possible. Non, en réalité, après avoir fait la vaisselle et rangé la cuisine, nous avons d’abord pris un café et un digestif. De la part du président, ce n’était pas très anormal car... [Lire la suite]
10 février 2021

ce soir, je serai de nouveau chez mes parents

Ce soir, je serai de nouveau chez mes parents moins un. Parce que papa a toujours un mot d’excuse pour son absence un peu prolongée. Ça va encore me fait tout bizarre mais bon, si c’est ainsi que les choses doivent se passer, dorénavant, on va faire avec, d’un côté et on va faire sans, de l’autre. Tout dépend toujours de l’endroit où on veut se placer pour voir les choses. C’est une question d’angle et ça occupe bien l’esprit pour ne pas penser à des choses qui sont un peu désagréables. Mais cette fois, ce soir, je ne serai pas en... [Lire la suite]
04 décembre 2020

Giscard, un curieux destin

Hier, comme tout le monde, j’ai appris le décès de notre ancien président, Valéry Giscard D’Estaing, à l’âge de 94 ans. Il a quitté ses fonctions de chef de l’état en mai 1981, ça fera bientôt 40 ans. C’est assez impressionnant, quand on y repense. Je reconnais que, même sans avoir de sympathie particulière pour lui, ça m’a fait un petit quelque chose. D’abord, parce que je me souviens très bien de son élection, en 74, de tout son mandat et de sa « défaite » face à Mitterrand, en 81. Giscard a été le président de la... [Lire la suite]

21 novembre 2020

dons de fin d’année

Je ne sais pas pour vous mais pour moi, pour le président et moi, c’est fou tout ce qu’on peut recevoir comme sollicitations de la part des associations, en cette presque fin d’année. Et le pire, c’est que dans chaque enveloppe reçue, il y a des cadeaux : des étiquettes avec notre adresse, des cartes de vœux, des mini-agendas, des autocollants, des étiquettes pour mettre sur les cadeaux, des stylos en pacotille, des cartes de France ou des cartes du monde et des centaines de promesses de rendre des gens heureux grâce à notre don... [Lire la suite]
04 novembre 2020

à qui le tour ?

Hier, j’ai écrit ce billet à 18h45. À cette heure-là, on ne savait pas encore qui allait être le nouveau président des États-Unis. Allait-il être reconduit pour un second mandat (ce que personnellement, je n’espérais pas) ou allait-on voir un nouveau venu, un petit jeune de 77 ans, même plus en âge de lire Tintin(remarquez, moi, je n’ai jamais été vraiment tintinophile, quelque chose m’a toujours dérangé dans les aventures de ce héros de bandes-dessinées…) C’est fou car le monde entier est suspendu aux lèvres de Melania Trump (je... [Lire la suite]
30 août 2020

une ligne à l’endroit, une ligne à l’envers

Hier matin, avec maman (mes parents sont là pour quelques jours, chez moi, à Bordeaux), nous avions un créneau de réservé dans une piscine par loin de là où j’habite. De 10 heures à 11h30. Nous y sommes partis tous les deux, laissant mon père et le président dans l’appartement. C’est sympa ces moments de piscine partagée même si ma mère va nager de son côté et moi, du mien. Forcément, comme c’est une championne, je n’ai pas la prétention de vouloir tenter de nager sur ses plates-bandes. Pour ne pas lui faire d’ombre, vu que je suis... [Lire la suite]
30 juillet 2020

65 euros pour être empoisonné

Hier soir, j’ai ouvert une bouteille de rosé d’Anjou mais j’ai dû mettre deux glaçons dans mon verre car il n’était pas au frais, ça m’a pris comme une envie de pisser. Et quand on me connaît, on connaît aussi mes envies de pisser et on sait que quand j’y fais allusion, ce n’est pas qu’une image. Je suis un grand pisseur devant l’éternel et je pourrais faire rougir toutes femmes du monde car je suis aussi une grande pisseuse… J’ai ouvert une bouteille de rosé parce que je n’ai pas été très en forme de toute la journée. Parce que... [Lire la suite]