11 janvier 2020

un dîner d’Ehpad ?

Minuit quinze. Avant-hier soir, je me suis couché à minuit quinze. Exactement comme le premier janvier, il y a dix jours de cela. Alors qu’hier soir, ça n’avait pas du tout l’air d’un réveillon. Ou alors, un réveillon au rabais. Un réveillon diététique. Un réveillon pour Ehpad ? Avec le président, nous recevions un couple d’amis à lui, que j’avais déjà vus deux ou trois fois et si je les trouve à peu près sympathiques, je ne suis pas intime pour autant avec eux. Et comme je sais, de leur bouche et de celle du président, qu’ils... [Lire la suite]

04 janvier 2020

qui a mangé tout le foie gras ?

Hé, tout le monde, là, oui, tout le monde, là, tous ceux à qui je parle et que je montre de mes dix doigts à la fois parce que je n’en ai pas plus, sinon, je me serais servi de mes vingt doigts. Voire de mes trente doigts. Sans compter ceux que je n’ai jamais déclarés au Fisc. Alors donc, je disais que vous tous, là, tous ceux qui vivent chez moi, président compris et moi compris, puisque nous ne sommes que deux à temps plein et accessoirement quatre, quand de la famille ou des amis viennent dormir dans la chambre d’amis mais qui est... [Lire la suite]
28 décembre 2019

quelques règles de civilité et de comportement décent en société…

Après deux ou trois billets particulièrement pesants car vraiment trop sérieux (qui me ressemblent ?), aujourd’hui, je vais vous proposer un peu de légèreté, nous allons voir ensemble les Règles de Civilité et de comportement décent en société et dans la conversation du grand George Washington qui, je vous le rappelle, n’est qu’un homonyme de celui qui fut le premier président des États-Unis de 1789 à 1797, parce que la place en France était déjà prise avec la Révolution. Pardon ? C’est le même qui a écrit ces Règles de... [Lire la suite]
24 novembre 2019

viens dans ma ville, viens dans ma rue

Quand le cafard tourne en rond dans ta tête, viens dans ma ville, viens dans ma rue ; quand les amis, les amours font la tête, viens dans ma ville, viens dans ma rue… Avec le président, nous avons déménagé il y a trois ans et demi. Comme le temps passe ! Trois ans et demi qu’est dans un quartier en devenir, comme on dit. Un quartier en pleine mutation. Un quartier qu’il nous a fallu apprivoiser. Dans un appartement « contemporain » (l’immeuble a cinq ans) que nous avons meublé également de façon nettement plus... [Lire la suite]
21 novembre 2019

dénigrement

Tout le monde se souvient du nombre de fois où François Hollande a été dénigré pendant son septennat. Je pense même que c’était la première fois qu’on manquait autant de respect à la fonction présidentielle. Et on appelait ça le Hollande bashing, traduction anglais du mot dénigrement, justement (deux mots qui finissent par « ment », en suivant, tiens, quelle surprise que cette consonance allitérative !...) Et le « bashing », comme on dit, dorénavant, ça marche pour tout. On parle de France bashing quand on... [Lire la suite]
11 novembre 2019

il y aurait comme un pépin

Hier, j’ai récolté mes premières olives noires d’une taille normale. En effet, les années précédentes, je n’avais que des avortons d’olives vertes mais cette année, j’en ai qui sont dans la maille règlementaire et elles sont devenues noires, ça tombe bien, ce sont justement celles que je préfère pour mettre sur la pizza du dimanche soir, quand j’en mets, sinon, bien souvent, je n’en mets pas, justement. Parce que je ne peux pas me faire plaisir tout le temps, non plus. Il faut savoir dire non, de temps en temps, ne pas succomber à la... [Lire la suite]

28 octobre 2019

cartouches filtrantes

J’ai passé une annonce sur le Bon Coin pour tenter de vendre des cartouches filtrantes Brita dont il me restait une dizaine d’exemplaires et au passage, j’offre ma carafe d’occasion qui a trois ans. J’avais mis un prix de 30 euros, ce qui est quasiment cadeau mais quelqu’un du Lot-et-Garonne m’en propose 25. Comme je ne suis pas chiche, j’ai dit oui et hier après-midi, la dame, ou le monsieur (au téléphone, je n’ai pas su savoir et quand nous nous sommes vus, en bas de chez moi, je n’ai toujours pas su trancher) est venu(e) chercher... [Lire la suite]
21 octobre 2019

Jean-Jacques n’aime pas Offenbach

Jean-Jacques n’aime pas Offenbach et ça me sidère un peu. J’avoue que j’ai du mal à comprendre qu’on puisse ne pas aimer un tel compositeur. Parce qu’à travers sa musique, on trouve du rire et de l’émotion et c’est quand même bien de savoir jouer sur les deux tableaux. Et hier après-midi, à l’Auditorium de Bordeaux, il y avait un récital en hommage à Hortense Schneider, la diva d’Offenbach à l’époque où il a créé ses plus grands succès. Et j’y suis allé avec le patron et nous avons passé un moment délicieux, plein de fantaisie, de... [Lire la suite]
18 octobre 2019

ça y est, je sais ce que je devais faire, ça m’est revenu

Ça y est, je sais ce que je devais faire, le 17 octobre, ça m’est revenu ce matin. Je devais aller déjeuner chez Chuchu, à Saujon, près de Royan. Déjeuner chez Chuchu avec Moumoune et leurs maris respectifs, deux ex. Non, pas deux ex petites amies, non, juste deux ex-collègues de la grande époque Scaïb, pas même Sonepar, juste Scaïb, la meilleure époque pour nous, celle des années 80, la période pendant laquelle nous avions de travailler au sein d’une même famille. Bon, c’est un peu con, si je devais y aller hier, le 17 octobre et que... [Lire la suite]
04 octobre 2019

je suis comme Pénélope, j’attends mon tour

Oui, d’accord, je peux être une réincarnation de Pénélope mais je ne suis pas sûr que cette pauvre femme (un peu) délaissée ne soit vraiment celle à qui je ressemble, les jours de permanence du président. Parce que le président a des permanences, assez régulièrement et moi, normalement, ça ne me dérange pas (je peux même dire que je m’en fous un peu, beaucoup, passionnément…) mais là, cette fois, hier, je n’ai pas fait comme d’habitude, je n’ai pas couru dans les rues de la ville toute l’après-midi, non, je suis sagement resté enfermé... [Lire la suite]