24 avril 2020

bien confinement à toi (billet contaminé au Covid 19)

M’agace avec ses questions ! M’agace avec ses regards en coin. M’agace avec sa présence. Avec sa présence permanente et ça ne s’arrange pas parce que depuis le 17 mars, ça fait déjà plus d’un mois, on est ensemble 24/24 et 7/7. On est littéralement l’un sur l’autre, jour et nuit, nuit et jour. Et quand je dis qu’on est l’un sur l’autre, autant vous préciser qu’il n’y a rien de sexuel, dans cette expression. De toute façon, il n’y a plus rien de sexuel entre nous. Et ça, ça date de bien avant le confinement. M’agace à toujours... [Lire la suite]

10 novembre 2019

journal de quand tu n’es pas là (1)

Mais t'es pas là, mais t'es où? (pas là, pas là), mais t'es pas là, mais t'es où? (pas là, pas là)… Tu n’es pas là et il y a du soleil. Tu n’es pas là et il fait beau. J’espère que je n’aurai jamais à choisir entre toi, ta présence, les intempéries, les temps de cochon, les déluges et entre pas toi, ton absence, le ciel bleu et du soleil, du soleil, du soleil… Parce que si je dois attendre que tu partes pour pouvoir profiter d’un peu de chaleur, ça me semble incompatible avec le sens même de la vie. Et de mes envies. Sans oublier les... [Lire la suite]
22 août 2019

je suis encore absent

Mais t’es pas là, mais t’es où, pas là, pas là… Oui, je ne suis pas là, une nouvelle fois. Je suis encore absent. Mais mon absence ne brille pas par sa présence. En réalité (et même si ça me fait un peu – beaucoup – mal de le constater, quand je ne suis pas là, personne ne s’en rend compte – donc, quand je suis là, ça doit être un peu pareil – je dois faire partie des meubles, on me voit peut-être mais on ne me regarde plus – on m’entend mais on ne m’écoute plus) ((ça, c’est de la parenthèse !)) Mais t’es pas là, mais t’es... [Lire la suite]
09 avril 2018

j'ai l'impression que c'est un peu de ma faute

Je ne sais pas pourquoi mais mon petit doigt me dit que je suis probablement le seul responsable de ce qui m’arrive. J’ai comme la vague impression que c’est un peu de ma faute. Un peu. Beaucoup. Passionnément. Et je n’ai plus qu’à m’en mordre les autres. Les autres doigts. Car je vais garder le petit, ça peut toujours servir. C’est mon oreille de Moscou. Sans lui, je perds 50% de mes sources d’information. Et comme il est plein d’arthrose et que je ne peux plus m’en servir pour mettre dans ma narine et mon oreille gauches, au moins,... [Lire la suite]
27 août 2014

mot d'excuse

Hier, alors qu’il dormait profondément après une nuit bien agitée, le soleil a sursauté quand son réveil matin s'est mis à sonner, vous savez, avec ce bruit insupportable que font toutes ces sonneries. D'ailleurs, les réveille-matins ne font rien que des sonneries, ce sont donc des sonnards (si vous ôtez la cédille, vous comprendrez l'astuce !) Bien sûr, c'est toujours comme ça, vous dormez mal et c'est au petit matin, chagrin, que vous tombez enfin dans les bras de Morphée, bien au chaud et il n'y a pas chose plus cruelle que de... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,