09 mai 2020

ils ne sont pas venus (billet contaminé au Covid 19)

Franchement, Mymy, elle manque d’humour, parfois. L’autre fois, quand je lui ai écrit pour lui dire que nous ne pourrions pas la recevoir à l’occasion de sa venue à Bordeaux, le 8 mai (hier), c’était histoire de parler (pour ne rien dire) et éventuellement de faire un peu d’esprit mais elle a dû prendre mes propos au pied de la lettre car hier soir, j’avais préparé tout un menu de gala en son honneur ainsi qu’en celui de son mari (dont je tairai le prénom car personne n’a besoin de savoir qu’il s’appelle Pascal) sans poisson, sans... [Lire la suite]

14 avril 2020

Arielle et moi (billet non garanti sans coronavirus)

Tiens, Stéphane, on n’a qu’à aller par-là, dans les vieilles ruelles, il y aura peut-être moins de monde qu’ici, on est trop proche de la mer, là, je trouve et ça attire la foule. Bon, il doit avoir raison, lui. Sauf que même s’il a raison, lui, là, je ne sais pas ce que je fais ici, avec lui. En plus, je ne sais même pas qui il est, je ne l’avais jamais vu avant qu’on se retrouve, là. Mais on est où, d’abord ? C’est drôle, au bout, là-bas, il y a un remblai, comme aux Sables d’Olonne mais on n’est pas aux Sables, non, sinon, je... [Lire la suite]
14 novembre 2018

elle est partie quand on m’a coupé l’eau pendant que je prenais l’air (versions progressives)

elle est partie quand on m’a coupé l’eau pendant que je prenais l’air (version épuration totale) C’est en vuant écie mn nm que je me suis endu cmpte qu’n m’avait cupé ’eau. Sans péavis. Sans justificatin. Et mi, ça m’a un peu cué e bec. Qui s’est justement etuvé dans ’eau. Et je me suis demandé cmment j’aais puvi faie pu cntinue de gée es stcks de pissns si n n’a pus d’eau. Déjà qu’i ne me estait pus gand-chse, à peine un peu pus que a peau su es s, j’étais sec cmme un cup de tique as, si n me cupe ’eau, ça ne va pas s’aange. J’ai... [Lire la suite]
09 juin 2018

Chouchou entre officiellement à mon service

Bon, votre profil me convient, a priori et je me propose de vous embaucher comme valet de pied. Non, attendez, on va changer la fonction sur votre contrat, valet de pied, ça fait vraiment trop domestique et je pense qu’il vaut mieux que j’inscrive… tiens, assistant personnel, je pense que ça, c’est bien. Vous êtes donc officiellement mon assistant personnel à partir du moment où vous aurez paraphé et signé ce document. Et alors votre rôle consistera à être présent à chaque fois que j’aurai besoin de vous. Bien sûr, vous aurez droit à... [Lire la suite]
04 juin 2018

ce n’est pas qu’une question de Stéphane

Absolument pas. Ce n’est pas du tout une question de Stéphane, une question de prénom. Ce n’est pas parce que je m’appelle Stéphane, que j’aime tous les autres Stéphane, surtout, les célèbres. Bon, je reconnais qu’il y en a certains pour qui j’ai un vrai sentiment d’attachement, de respect et d’admiration mais ils ne sont pas légion. J’aime beaucoup l’écriture de Stéphane De Groodt, j’aime la personnalité ambigüe de Stéphane Bern, j’aime bien et j’aimais beaucoup Stéphane Audran, qui avait une putain de classe. En revanche, je suis... [Lire la suite]
09 août 2016

pas encore soixante

Hier, j’ai envoyé une carte électronique à Jean-Yves, mon grand-frère (dont je ne dirai pas le nom pour respecter son anonymat) afin qu’elle lui arrive ce matin et je sais qu’il l’a lue de bonne heure car j’ai reçu une notification comme quoi c’était le cas. Quand je l’ai écrite, hier, cette carte, j’ai failli lui dire que c’était la dernière ligne droite avant les soixante-ans. Mais non, ce ne sera que dans deux ans qu’il passera ce cap. D’ici là, il est encore dans la famille des quinquagénaires. En tout cas, ça me fait drôle de... [Lire la suite]

03 août 2016

des noms à dormir sous l'eau

C’est vrai que s’appeler monsieur ou madame Têtevide, Courtecuisse ou Sèchepine, ça ne doit pas être facile tous les jours. Et c’est pire quand on est une femme et qu’on épouse un monsieur avec un patronyme de ce genre car accepter de le porter, c’est presque de l’inconscience. Ou de l’amour absolu mais l’amour intégral a-t-il des limites ? Idem pour les Chaudoreille, les Trompesauce et autres Sallé-du-Chou. Sans oublier les Lapisse, Lacrotte et Pécourt-Lecul-Joly. Non, je n’invente rien, oui, tous ces noms existent. Il suffit de... [Lire la suite]
30 avril 2016

Aphrodise-Ayoutre

Vous n’allez pas me croire mais le 30 avril, ce n’est pas que la fête à tous les Robert du monde. Non, c’est aussi la fête de tous les Adjutor, tous les Erconwald, tous les Eutrope, tous les Forannan, tous les Hoïlde, tous les Marien, tous les Maternien, tous les Pomponne (qui ne sont pas de gaz) et tous les Roparz. Le problème, pour eux, s’il en existe, c’est qu’il n’y aura pas beaucoup de monde pour leur souhaiter bonne fête. Les pauvres. Ou les veinards. On ne sait pas très bien, en fait. Et n’oublions pas les Aphrodise-Ayoutre.... [Lire la suite]
22 février 2016

pas très catholique

Ma cousine s’appelle Isabelle. Notre femme de ménage s’appelle Isabelle. Et aujourd’hui, c’est la Sainte Isabelle. Vais-je leur souhaiter une bonne fête ? Non. Je ne vois pas pourquoi je leur souhaiterais une bonne fête, tout d’un coup, alors que je ne le fais jamais et que je suis un laïc républicain. Je veux bien les honorer (sans double sens) mais pas parce qu’une lointaine Isabelle aurait été sanctifiée voire canonisée, voire peut-être même ointe, non, je veux bien les honorer pour ce qu’elles représentent, pas pour ce que... [Lire la suite]
30 décembre 2015

en plein dans l'Émile

Aujourd’hui, c’est jour de fête. Pas pour tout le monde mais pour moi, oui. À cette (grande) occasion, j’ai choisi d’inviter quelques relations qui font plutôt bien dans mon carnet d’adresses. Je n’ai choisi que peu de personnes afin de ne pas encombrer mon environnement et parce que, ça me semblait plus cohérent avec le motif de cette célébration. Je vais donc vous présenter chacun d’eux, qui ont tous le point commun d’avoir le même prénom. Tout d’abord, ce vieux Gorgon, ce vieux compagnon de ma fin d’adolescence, qui a bercé tant... [Lire la suite]