17 février 2016

post pénultième

Il faut dire, à ma décharge, que je m’en moque un peu, des soldes, moi. À force d’avoir le dressing plein de vêtements dont la moitié, au moins, n’est jamais portée, les soldes, c’est vraiment pour ceux dont la carte-bleue les démange. C’est de moins en moins mon cas. En plus, pour aller bosser, inutile de faire des frais vestimentaires, même si je ne quitte jamais mon bureau, ça sent le poisson quoiqu’il arrive. Alors, je vais les user jusqu’à la corde, les vêtements que je mets pour le travail. Les user jusqu’à ce qu’ils n’en... [Lire la suite]

04 février 2016

conférence de presse

Là, tout de suite, presque comme dans une urgence incontrôlable, il faudrait que j’écrive quelque chose parce que je sais que tout à l’heure, je n’en aurai peut-être ni le temps ni l’envie. Et donc, il faut savoir saisir l’instant opportun et tant pis si je n’ai pas grand-chose à dire, ce matin. Et tant pis si je n’ai même rien à dire. L’essentiel, c’est de le dire. C’est de s’exprimer. Mais comme je me sens un peu sec, là, tout en écrivant ce préambule (comment veux-tu ?),  je suis en train de me dire que je pourrais... [Lire la suite]
29 octobre 2015

over the rainbow

Il y a deux sortes de gens, ceux qui voient bien et ceux qui ne voient pas bien. Ces derniers étant largement plus que majoritaires en regard des premiers. À première vue, cette phrase peut sembler bien sibylline mais à y regarder de plus près, loin s’en faut, loin de là et même cahin-caha. Après tout, on n’est pas à ça près. Si je vous ai dit ça en préambule (comment veux-tu qu’on prenne le train ?) c’est pour tordre le cou à une idée reçue vieille comme le plus vieux métier du monde, celui de créateur. Mais quelle est... [Lire la suite]