21 décembre 2018

oui, j'ai été abusé par le père Noël

Normalement, mes parents ne sont pas au courant mais j’ai été abusé par un Père Noël, ceci expliquant bien évidemment cela. N’allez pas croire que ça s’est passé sur ses genoux lors d’une séance photos dans un centre commercial comme on le voit faire souvent de nos jours, non, ça s’est passé en catimini, à l’insu de tout le monde et, je dois bien le reconnaître, ce fut d’abord et avant tout une très belle histoire d’amour. En premier lieu, il faut savoir que j’ai été élu le plus beau bébé de France 1960 même si je suis né en 1959... [Lire la suite]

16 avril 2018

il y a pile trente ans

Se traîner presque lamentablement. C’est ainsi que je pourrais définir ma façon d’être de tout le week-end. Une impression d’être vide. Une sensation de n’être rien ou si peu de choses. Ce qui est le cas, objectivement, quand on a conscience de n’être que ce qu’on est et que ce qu’on vaut. C’est vrai, ça, que restera-t-il de moi dans deux cents, dans cent, dans cinquante ans ? De la poussière vite éparpillée au gré des vents peut-être même contraires. Alors, si seulement ça pouvait suffire à me faire relativiser mon mal-être, ce... [Lire la suite]
11 janvier 2017

prendre une douche à 25 euros ?

Pour une fois, en rentrant du boulot, un peu avant midi, alors que je dois me rendre en ville, tout à l’heure, je n’ai pas commencé par prendre ma douche. Non, je suis allé vider le sac de papiers, de journaux et de bouteilles en plastique, je me suis rasé, j’ai mis le couvert (à moins que je n’ai fait ces deux derniers dans l’autre sens mais en réalité, hein, peu importe, on s’en fout un peu, non ?) et j’ai allumé mon ordinateur pour chercher un numéro de téléphone sur Internet. Ensuite, nous avons déjeuné. J’ai mangé avec les... [Lire la suite]
24 mars 2016

et Lova Moor ?

Bon, le docteur m’a dit que j’étais hypersensible de la sphère O.R.L. et que tous mes problèmes venaient de là. Et cette hypersensibilité, on en a découvert certaines causes ou certains facteurs mais notre liste n’est pas exhaustive. Et je ne vais pas forcément la dévoiler ici parce que, après tout, secret médical obligé, je n’ai pas à tout étaler sur la voie publique même si ce blog est plutôt du genre voie privée. Un peu comme une impasse, quoi. Je suis donc hypersensible de la gorge et quand on le sait, ça veut dire qu’il faut... [Lire la suite]
19 juillet 2015

licenciement abusif

À ma connaissance, il n’existe pas de condamnation pour licenciement abusif quand on tue son employé(e), donc, je devrais m’en sortir haut la main. Oui, parce que je me suis débarrassé de ma nouvelle femme de ménage, celle qui n’est venue que trois fois en deux semaines et sur laquelle je fondais beaucoup d’espoir. Comme quoi, ma première impression n’était pas la bonne. Non, pardon, je vais plutôt dire que ma première impression était excellente mais quelqu’un qu’on trouve très sympathique et adorable, ça ne veut pas dire que c’est... [Lire la suite]
24 mars 2015

de trois à cinq

Le mardi, c’est le jour où Isabelle, la femme de ménage, vient l’après-midi. À partir de 14h et pour deux heures mais qui peuvent facilement durer jusqu’à 16h30. Alors, pour lui permettre de ne faire que du ménage, dimanche, en fin de journée, j’ai fait le repassage pour gagner du temps. Comme si j’avais eu un pressentiment que ce mardi, ça ne serait pas forcément une journée de bonne fortune pour moi. En effet, je me suis levé à l’envers, la tête ailleurs, là où ça lui fait mal et là où je n’allais plus beaucoup, ces temps derniers.... [Lire la suite]
22 février 2014

pompé, vidé

Ça y est, nous sommes repartis pour un tour alors que nous n’avons même pas attrapé la queue du Mickey. Les bulgares sont de retour. Ivan et Georgi. Avec leurs pinceaux et leurs machins à décoller le papier peint et leur truc à gratter et tout le toutim. Et depuis ce matin, nous sommes en chantier de les revoir. Enfin, surtout le président. Moi, ce matin, je travaillais après une nuit arrachée au temps comme la tapisserie sur toutes les portes du hall d’entrée de l’appartement. Couché à plus de minuit, levé à trois heures, alors, vous... [Lire la suite]