26 mars 2019

discrimination positive

Ça y est, mon nouvel ordinateur est arrivé, après deux semaines de péripéties car c’est le deuxième que j’achète vu que le premier, je l’ai rendu presque tout de suite après l’avoir déballé (le lendemain) vu qu’il me manquait le lecteur-graveur de CD qui était annoncé dans les caractéristiques quand je l’ai choisi mais qui n’était qu’en option et je n’ai pas compris comment il fallait faire pour l’avoir. Bref, je l’ai ramené chez le marchand qui me l’a repris sans rechigner et puis j’ai prospecté encore plus d’une semaine avant de... [Lire la suite]

18 mars 2019

mais oui, c'est d'une telle évidence !

Tout ne peut pas s’expliquer, dans la vie. Et encore moins quand il s’agit de sentiments. On aime ou on n’aime pas. On ressent des choses positives ou ce qu’on essaie de ne pas retenir, ce n’est que du négatif. On parle de réaction épidermique surtout quand on n’est dans l’antipathie : lui, je ne l’aime pas, dès que je le vois, je ne peux pas, je n’ai pas envie d’aller vers lui, j’ai juste envie qu’on s’ignore, qu’on échange rien pas même une poignée de mains. C’est ainsi et bien costauds sont ceux qui tenteront de faire revenir... [Lire la suite]
01 octobre 2018

l’un au milieu des autres

Ce matin, j’ai repris mes habitudes du lundi, à 7h30, je suis sorti, il faisait à peine plein jour et encore un peu nuit, les rues étaient calmes, surtout les transversales car le cours Édouard  Vaillant, qui mène aux quais, commençait d’être bien occupé par des voitures aux phares allumés. Pour le traverser, il m’a fallu montrer patte blanche et ma carte de résident. Une fois cette espèce d’octroi franchi, je suis allé attendre un tram pour la place des Quinconces et là, je me suis retrouvé au milieu des autres. Parmi eux, il y... [Lire la suite]
09 octobre 2017

Paul et non pas Virginie mais Fanny

Hier, j’ai vécu un dimanche à la campagne. Chez Paul et Fanny. Normalement, j’aurais dû écrire chez Fanny et Paul, afin de mettre Fanny en premier (je la connaissais avant son mari et la galanterie, ce n’est pas grossier, à ce que je sache) mais je trouve qu’à l’oreille, ça sonne mieux de mettre le « et » entre Paul et Fanny que dans l’autre sens. Enfin tout ça, je dis ça, je dis rien, c’est juste parce que j’aime que les choses soient claires, nettes et précises. Tout comme mettre les points sur la gueule des... [Lire la suite]
26 septembre 2017

quelque chose de bien

Même dans les pires journées, il y a forcément toujours quelque chose de bien qui arrive. Qui doit arriver, peut-être. Parce que pour ce qui est de ce mardi de reprise, je me demande si c’est déjà arrivé. Et si ça doit arriver, je me demande bien vers quelle heure, à peu près. Oui, parce que j’aimerais autant ne pas être en train de faire la sieste quand ça va arriver. Et j’aimerais aussi être là. Parce que je dois aller en ville et si ça doit arriver quand je ne suis pas là, à quoi bon, hein ? Ou alors, si c’est déjà arrivé, je... [Lire la suite]
11 juillet 2016

il faudra du temps pour s'en remettre

Normalement, j’attaque ma dernière semaine dans cet appartement que j’occupe depuis seize ans. Avec un peu de chance, si tout se passe bien, aujourd’hui, demain et après-demain, nous allons pouvoir confirmer dimanche prochain pour le déménageur. Et dimanche soir, nous devrions dormir là-bas, à la Factory. À l’autre bout de Bordeaux. Près du pont Chaban-Delmas. Un peu plus au calme. Un peu plus à l’air. Mais toujours en ville quand même. Hier, Isabelle, ma cousine, pas la femme de ménage, est venue passer la journée avec nous et nous... [Lire la suite]
27 juin 2016

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit. Dès le premier du mois. Du mois de juin. Parce que je le savais que nous ne déménagerions pas avant le mois de juillet même si j’avais un tout petit rikiki d’espoir à peine visible même avec une loupe très grossissante. Je l’avais bien dit car de toute façon, dès le départ, cette femme, de la banque, je ne l’ai pas sentie compétente. Je l’ai même repérée comme un peu idiote en plus de ne pas être à la hauteur. Du coup, on peut juste prier pour que ça fasse dans les vingt prochains jours. Au maximum. Au-delà, ça... [Lire la suite]
08 mai 2015

donneur bénévole

À moins que l’on ne me rétribue pour ça, mais j’en doute, on pourra définitivement valider le fait que je suis potentiellement un donneur bénévole. Sinon, je serais un donneur avec gain. Cela va sans dire mais ça fait du bien de le préciser. Parfois, il faut dire deux fois les choses pour espérer être entendu à minima. Et donc, depuis hier, j’ai une carte officielle pour mon groupe sans gain. Je suis donc membre du parti sang. Membre partisan. Et maintenant, si on me demande de quel groupe je suis, je sais répondre. Et si on a besoin... [Lire la suite]