14 mars 2019

un peu comme une hécatombe

Il y a une espèce de série noire, en ce moment, un peu comme une hécatombe. Principalement à mon travail et aussi un peu chez moi. Au boulot, ça a commencé par mon patron, mon nouveau directeur depuis le mois de septembre, celui avec qui j’ai « négocié » mon départ en forme de rupture conventionnelle. Il est parti en vacances pendant un peu plus de trois semaines pendant les fêtes de fin de l’année dernière (alors que c’est interdit, normalement, dans la boîte, ouh les cornes au patron qui ne montre pas le bon... [Lire la suite]

13 janvier 2019

sous la bruine

Aucune trace de rien, ce matin, dans la petite rue du patron. Les émeutiers s’étaient regroupés de l’autre côté de la cathédrale, hier. Et donc, pour une fois, la première depuis des semaines, aucun pavé n’a été retiré dans sa rue. Et il n’a pas eu peur que les gilets jaunes et casseurs réunis forcent son portail, soit involontairement dans un mouvement de panique, soit volontairement histoire de pénétrer chez les autres, comme ça s’est fait à Paris ou ailleurs. Avec Claude, ils ont vécu un samedi, avec comme seule nuisance sonore,... [Lire la suite]
10 décembre 2018

j'ai mal à Victor Hugo

Hier matin, en allant chez le patron pour la promenade des chiens, il m’a dit que peut-être que je ne pourrais pas accéder chez lui en voiture compte tenu des échauffourées (pour ne pas dire plus) de la veille, avec la manifestation des gilets jaunes et des casseurs réunis. Encore une fois, avec Claude, ils ont vécu un samedi pénible, enfermés chez eux, angoissés de voir leur portail défoncé et des fous furieux entrer chez eux pour… ? Ils ont subi une après-midi pleine de grenades assourdissantes, de gaz lacrymogènes, de crétins... [Lire la suite]
14 mai 2015

par omission

Tu en fais une tête ! Ne nous dis pas que tu as encore perdu les clés de la voiture ? Ou encore les clés de la porte du garage ? Ou que tu n’as pas encore égaré tout ton trousseau de clés ? Comme l’autre fois, quand tu les avais laissées sur le portail, côté rue et qu’il a fallu qu’on fasse refaire la serrure et tout et tout. Tu as ta tête des jours où tu as perdu quelque chose. Celle des jours où on va passer tout notre temps à tenter de retrouver ce que tu as perdu dans les méandres de ton esprit vagabond et que,... [Lire la suite]