24 septembre 2016

c’est lui, le connard ? Mais je le connais !

Depuis une grosse semaine, nous avons un client, un restaurateur de St Émilion qui vient nous prendre de la marchandise, principalement en fin de semaine. Il vient, il ne dit pas bonjour à tout le monde mais se plaint quand tout le monde ne le salue pas. Il prend les gens pour des larbins, se croit le maître du monde alors que c’est faux, parce que le maître du monde, c’est moi, évidemment. Et forcément. Mais bon… Et il a fait des réflexions à au moins trois de mes collègues et ne passe auprès de personne. À tel point que même... [Lire la suite]

14 septembre 2016

le voleur de caddies

Je pense vraiment qu’il y avait un plaisantin, ce matin, à Auchan. Ça ne peut pas s’expliquer autrement. D’abord, ça ne faisait pas dix minutes que j’étais là qu’un ding-dong s’est fait entendre pour demander à la personne qui avait pris un caddie par erreur au rayon vaisselle était priée de le rapporter à l’accueil. On a eu droit à la même annonce trois fois en un quart d’heure. Autant vous dire que si ça avait été mon caddie qui avait disparu, j’aurais fait le magasin en long et en large jusqu’à ce que je le trouve. Je n’aurais pas... [Lire la suite]
23 novembre 2015

les trois règles d'or d'un bon terroriste islamiste

Il y a trois règles d’or pour être sûr d’être bon… non, pour être un excellent terroriste islamiste. Et Quand on est un bon kamikaze, il faut bien respecter la première d’entre elles, sinon, non seulement ce n’est pas du jeu mais en plus, ça ne vaut pas tripette, ça fait petit joueur, déjà que… Et cette première règle, il faut savoir que c’est de toujours bien traverser dans les clous. Sinon, sa ceinture d’explosifs n’aura pas du tout le même impact. Parce que les clous, quand ça pénètre dans leur chair qui se déchiquette, ça... [Lire la suite]
04 août 2015

spierdalaj

Quand j’ai reçu ce SMS avec uniquement ce mot là-dedans, j’avoue ne pas avoir été sûr de bien comprendre ou alors, si, je pense que j’ai compris mais je n’en croyais pas mes yeux, ni mes oreilles ni mon égo. Et comme je n’aime pas ne pas avoir le dernier mot, j’ai cherché ce que ça voulait dire précisément et j’ai imaginé ce que j’allais pouvoir répondre sans attendre que ça refroidisse dans ma colère contenue. À ce que je pensais être une grossièreté, je ne pouvais qu’en retourner une à son expéditeur mais je n’ai pas voulu tomber... [Lire la suite]
11 octobre 2014

du 6 au 11

Ce matin, alors que je ne travaille pas puisque j’ai pris ma journée pour assurer le dîner de ce soir, non pas seulement pour la préparation mais aussi pour en profiter, car si je m’étais levé à 3h pour aller travailler, j’aurais été sur les rotules avant même le début de la réception, après la visite de Bordeaux qui doit durer trois heures, ce matin, donc, alors que je suis parti acheter les deux ou trois choses qui me manquaient pour le repas de ce soir, sur le quai du tramway, j’ai vu que cette semaine, qui vient de s’écouler, du 6... [Lire la suite]
23 décembre 2013

on ne dit pas "je veux"

Quand j’étais petit, on m’a appris à ne pas dire « je veux », mais « je voudrais », « il me plairait », « il me saurait particulièrement gré d’avoir le bonheur d’avoir… » sans oublier le « s’il te plaît », à la fin, sinon, je pouvais demander plusieurs fois sans jamais avoir ce que je voulais. Ce que j’aurais aimé avoir. Ce qu’il m’aurait été particulièrement gré d’avoir le bonheur d’avoir… », je pouvais toujours courir, je n’aurais rien eu. Que dalle. Que t’chi. Peau de balle.... [Lire la suite]