08 avril 2018

la lessive tourne en rond et les asperges sont cuites

Un dimanche ordinaire, pour moi, ce sont d’abord les courses au Lac, éventuellement le marché, la promenade des chiens avec le patron, accessoirement, des petits travaux administratifs pour lui ou des gros chambardements dans l’agencement de son intérieur, à la demande de Claude et, la préparation des légumes frais qui ne le resteront pas longtemps si je ne m’occupe pas d’eux le jour-même. Ils sont comme certains que je connais bien mais dont je ne dirai pas le nom, avec eux, c’est tout de suite. Ça ne peut pas attendre. C’est... [Lire la suite]

30 mars 2018

pour pas un radis ?

Bon, les poireaux, c’est fait : rinçage, essorage, épluchage, éminçage et égouttage. Là, ils viennent de se payer une bonne tranche de beurre dans une sauteuse (ça n’a rien de sexuel) et ensuite, j’y ai plongé des diots de Savoie (une variété de saucisses d’origine savoyarde – toujours rien de sexuel, je vous le jure) jusqu’à ce que ça crépite un peu. Alors là, j’ai saupoudré de faine et j’ai mouillé de vin blanc (non, non, toujours pas), j’ai remué et maintenant, je dois attendre une bonne grosse trentaine (ou une petite... [Lire la suite]
15 mai 2016

perturbations en cuisine

Dimanche. Onze heures. De retour du marché, je ne vais pas tarder à préparer mes asperges pour demain. Les faire cuire un peu à l’eau afin de les préserver au mieux. Et je vais couper les poireaux pour les mettre au réfrigérateur, histoire de bien les conserver eux aussi. Les fraises, je vais les mettre dans une boîte hermétique et le reste, sur le balcon. Même s’il est prévu qu’il fasse vingt degrés dehors, ça sera toujours moins chaud que dans l’appartement et surtout, plus aéré. Les légumes et les fruits aiment bien être à l’air... [Lire la suite]
27 janvier 2015

en faire un plat

Cette année (depuis plusieurs semaines, pour être plus précis), je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie de lentilles. Et habituellement, j’en cuisinais deux fois par an alors que là, en deux mois, j’ai dû en préparer quatre fois. Et je me régale, je ne vous dis que ça. C’est une question d’envie. Je me souviens qu’il y a quelques années, c’étaient les endives, au moins une fois par semaine, en salade. Et en saison, je fais aussi beaucoup de poireaux et de choux de Bruxelles. Même si je ne connais personne qui se prénomme Lentille... [Lire la suite]
15 novembre 2014

faire partie du gratin

Mes parents sont là pour le week-end parce que maman participe au Trophée du BEC, une compétition locale de natation, comme chaque année à cette période. Et comme maman est une championne et que papa est ce qu’on pourrait qualifier d’attaché de presse ou de relations publiques, il l’accompagne à chaque fois que maman participe à un championnat quelconque. Il accompagne sa compagne, comme son nom l’indique. Sa compagne ? Non, plus que ça, son épouse depuis 57 ans. Déjà, rien que pour ça, papa et maman, vous pouvez vous lever pour... [Lire la suite]
03 novembre 2013

nickel ?

Petit marché pour un petit dimanche en petite forme. Heureusement, j’ai pu profiter d’un rayon de soleil pour aller sur la place Pey Berland afin d’y acheter quelques légumes et quelques fruits et passer voir le marchand de produits italiens afin d’y prendre quelques gnocchis pour mardi soir. Il m’en a mis 610 grammes mais je n’ai pas encore compté combien ça faisait de petites boulettes, je le ferai mardi soir. Pour l’instant, les gnocchis sont dans le réfrigérateur en attendant des jours meilleurs pour eux. Je pense que je les ferai... [Lire la suite]
06 octobre 2013

fragments de marché

Un dimanche matin de début octobre, normal, ensoleillé et un peu frais mais pas froid, neuf heures vingt-cinq, place Pey Berland, à Bordeaux. Travelling général sur les forains déjà installés depuis le quai de la station du tram ligne B : « Hôtel de ville.» Sont déjà là : le traiteur sud-américain, le marchand de pain et de gâteaux, le marchand de saucissons et de fromage, un marchand de vin, l’épicier italien qui n’a d’italien que le nom des produits de son étalage et il porte le même sweat à rayures que lors des... [Lire la suite]